La recherche universitaire mobilisée pour lutter contre le Covid-19

Recherche, innovation, soins : dans le cadre de l’urgence sanitaire, depuis plusieurs mois déjà, la communauté scientifique universitaire travaille sans relâche pour lutter contre le coronavirus.
Depuis le début de l’épidémie, dans nos 32 Centres Hospitaliers et universitaires (CHU), cadres de santé et directeurs généraux, les professeurs d’université-praticiens hospitaliers (PUPH), avec leurs étudiants en santé, se sont mobilisés et se mobilisent encore avec l’ensemble des collègues soignants pour accueillir et soigner le mieux et le plus possible les patients.


Les essais cliniques.
C’est également dans nos CHU que se déroulent les premiers essais cliniques dont l’Essai Discovery porté dès le début de la crise par l’hôpital Bichat à Paris (Université de Paris, APHP) et par les CHU de Lille, Nantes, Strasbourg et Lyon. Ce sont désormais 25 établissements, principalement des CHU et donc autant d’universités qui sont en action. En un temps record, des protocoles de recherche clinique ont été préparés et présentés aux autorités sanitaires pour répondre à l’urgence.

Traitements et vaccins.
Nos chercheurs se mobilisent et innovent pour identifier traitements et vaccins contre le Covid-19 et comprendre l’évolution et les impacts de cette épidémie :
– A l’université de Saint-Étienne, les chercheurs évaluent un test sérologique rapide ; une cinquantaine de nos laboratoires sont à la disposition du ministère de la Santé pour participer à l’effort national visant à augmenter la capacité de tests au bénéfice des français.
– Au cœur du Consortium REACTing sont engagées l’université de Paris, l’université Sorbonne Paris Nord, Aix Marseille Université, l’Université Paris Saclay, l’Université Claude Bernard Lyon 1, Sorbonne Université, Sciences Po Paris.
– La recherche universitaire a répondu massivement à l’appel à projets FlashCovid de l’Agence nationale de la Recherche qui a sélectionné vendredi 10 avril, 86 projets de recherche, financés avec le soutien de la Fondation de la Recherche médicale.

Autres projets.
De nombreux autres projets sont en cours comme dans les universités de Pau, du Mans, de Strasbourg, de Lyon 3, Rennes 2, Toulouse 2 et Toulouse 3 sur les impacts liés au confinement, ou à l’université de Côte d’Azur qui a lancé une enquête sur la perte du goût et de l’odorat pour les personnes positives au Covid-19.
Issues de la recherche appliquée, des actions collectives de territoires se sont créées entre académiques et entreprises pour créer, en un temps record, des dispositifs médicaux (ex. respirateur à usage unique MakAIR, en open source, université de Nantes et Grenoble Alpes Université).

Expertise universitaire.
Les universitaires participent activement au Conseil scientifique placé auprès du Président de la République ; les laboratoires contribuent également aux remontées de terrain par la transmission régulière de leurs projets et de leurs données au Conseil Analyse Recherche Expertise (CARE).
La Conférence des présidents d’université (CPU) salue l’engagement de tous ses chercheurs, doctorants et étudiants mobilisés dans les CHU, les hôpitaux, dans ses laboratoires de recherche, et remercie l’ensemble des agents et salariés en 1ère et 2ème ligne pour combattre ce virus.
La communauté scientifique universitaire est et sera au rendez-vous pour l’intérêt général. Elle est et reste humble mais déterminée devant tous les défis actuels et ceux qui continueront de se présenter dans les semaines et mois à venir.

Retrouvez les initiatives recherche des universités dans le cadre du Covid-19 Ici

Lire le rapport “Les sciences humaines et sociales face à la première vague de la pandémie de Covid-19 – Enjeux et formes de la recherche” (Novembre 2020)

Crédit photo : CPU – Université de Haute-Alsace. Travaux pratiques, cours de chimie analytique, campus Illberg à Mulhouse. 

Sur le même thème

26 novembre 2020

Le Premier ministre a précisé pendant sa conférence de presse de ce jeudi 26 novembre 2020 souhaiter rencontrer...

17 novembre 2020

Le « projet de loi de programmation de la recherche pour les années 2021 à 2030...