La liberté d’expression et de pensée est le socle des valeurs de l’université

27 novembre 2017

Communiqués

La Conférence des Présidents des Universités françaises (CPU) s’alarme une nouvelle fois de la situation de nombreux universitaires turcs dont les droits à l’expression lui apparaissent bafoués et des entraves posées à leurs libertés.

La CPU appelle au respect de la convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Les présidentes et les présidents des universités françaises expriment leur solidarité à leurs collègues turcs et seront très attentifs à la préservation de leurs droits dans les actions judiciaires en cours.

Sur le même thème

21 novembre 2018

Le Premier ministre a annoncé lors des rencontres universitaires de la francophonie des mesures...

19 novembre 2018

Des universitaires de renom, dont la vice-présidente de la société européenne de mathématiques, viennent d’être arrêtés en Turquie...