La CPU réagit à l’arrestation d’un chercheur de l’université de Bologne

19 février 2020

Communiqués

La Conférence des présidents d’université s’émeut de l’arrestation au Caire de Patrick George Zaky, chercheur à l’université de Bologne.

Elle se joint aux autres conférences européennes de présidents et recteurs d’université pour exiger que ce jeune chercheur soit libéré et puisse regagner sans délai son université pour y poursuivre ses travaux.

La CPU rappelle son attachement au respect des libertés individuelles, incluant celles des enseignants-chercheurs et des chercheurs, et sa détermination à les faire respecter partout où elles sont menacées.

Sur le même thème

14 septembre 2021

With the rapid growth of the student body, the need to refurbish university real estate and the changing...

17 août 2021

Au moment où les Talibans reprennent le pouvoir en Afghanistan, la Conférence des présidents d’université (CPU) affirme sa solidarité...