La CPU apprend avec satisfaction la libération provisoire de Tuna Altinel

La CPU apprend avec satisfaction la libération de Tuna Altinel, maître de conférences à l’Université Claude-Bernard Lyon-I. Notre collègue, emprisonné depuis le 11 mai dernier, n’est cependant qu’en liberté provisoire. Toujours poursuivi, il est convoqué à une deuxième audience prévue le 19 novembre; il est donc toujours dans l’impossibilité de se rendre à l’étranger et de revenir en France. De nombreuses voix dont celle de la CPU se sont élevées en France pour dénoncer la répression à l’encontre des universitaires turcs. La CPU restera sur ce sujet particulièrement attentive et demande que toutes les charges contre lui soient levées.

Sur le même thème

21 octobre 2019

Le bureau de la CPU a appris l’arrestation de Roland Marchal, chercheur à l’Institut d’études politiques de Paris...

11 octobre 2019

La Conférence des présidents d’université prend acte de la décision n°2019-809 QPC du 11 octobre 2019 du Conseil constitutionnel...