La CPU à l’heure des réseaux

La Conférence des Présidents d’Université (CPU) a réuni pour la première fois, ce mercredi 14 mai, 40 réseaux universitaires et associations professionnelles de ses établissements d’enseignement supérieur et de recherche. Près d’une centaine de participant ont fait de cette réunion, animée par le bureau de la CPU et le directeur de l’Amue, une vraie réussite.

Il existe en effet un nombre important de structures, réseaux, associations, conférences, réunissant des professionnels des universités qui sont autant de lieux d’échanges sur les métiers et de construire des expertises irremplaçables. Ces travaux enrichissent les prises de position de la CPU, la plupart de ces structures travaillant en lien étroit avec nos commissions, comités et groupes de travail.

La réunion de ce jour visait à développer une autre mutualisation, plus transversale, afin de favoriser le travail et la connaissance entre les réseaux, en leur proposant, notamment, un cadre logistique et politique, à la Maison des Universités.

L’ensemble des participants a salué cette initiative et souligné la nécessité d’une meilleure connaissance et coordination entre professionnels de l’enseignement supérieur et la recherche. La CPU, « réseau des réseaux », avec l’Amue, est déterminée à remplir ce rôle et à y consacrer les moyens nécessaires. De par les partenariats nombreux qu’elle a conclus et les liens qu’elle entretient avec les acteurs de la communauté universitaire, du monde socio-économique et des collectivités, la CPU peut initier et porter des réflexions et propositions auprès des décideurs publics et privés, nationaux et internationaux ; c’est précisément le rôle que lui a confié le législateur.

La réunion du 14 mai a également permis au réseau de proposer des thèmes d’études qui pourraient, par exemple, être réalisées en application de la convention qui lie la CPU et la CDC, au bénéfice de l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur et de recherche.

Soulignant l’ « esprit commun » qui anime l’ensemble des participants, leur passion commune pour l’Université et leur volonté de voir changée l’image de celle-ci, le bureau de la CPU s’est engagé à pérenniser les échanges entre réseaux, en ayant un plus large recours aux consultations auprès de ceux-ci sur des sujets partagés, comme les stratégies d’enseignement supérieur et de recherche. La mutualisation des potentiels de formation que représentent ces réseaux sera étudiée, de même que les outils permettant une meilleure connaissance des structures et des événements qu’elles organisent. Le recours aux réseaux sociaux, sur lesquels la CPU est très active et présente les réalisations exemplaires des universités  contribuera à remplir ces objectifs, de même que la réalisation prochaine d’un calendrier commun et d’un annuaire des réseaux.

Sur le même thème

3 juillet 2017

« Si la France fait partie des grandes puissances mondiales, c’est à l’excellence de notre éducation, de notre enseignement supérieur, de notre recherche qu’elle le doit »