La conférence des présidents d’université solidaire des universitaires turcs incarcérés.

La Conférence des présidents d’université a pu s’entretenir ce 19 juin avec l’Ambassadeur de Turquie en France, à sa demande.

L’ambassadeur de Turquie a exprimé son attachement à la coopération universitaire entre la France et la Turquie et en particulier à la mobilité étudiante entre nos deux pays.

La Conférence a rappelé à l’ambassadeur son attachement à la défense des libertés académiques et a manifesté sa réprobation à l’encontre des atteintes répétées dont des universitaires sont victimes en Turquie. Elle lui a fait part des inquiétudes que suscite la situation de plusieurs collègues emprisonnés, particulièrement celles de Monsieur Tuna Altinel, maître de conférences à l’université Lyon 1, et de Madame Füsun Üstel, professeure émérite de l’Université Gallatasaray, dont la CPU a redemandé la libération. La CPU ne peut envisager de coopération scientifique durable entre universités turques et françaises sans la normalisation préalable de ces situations individuelles.

L’ambassadeur a pris l’engagement de relayer le message auprès de ses autorités.

Sur le même thème

17 janvier 2020

Plusieurs de nos collègues restent aujourd’hui encore emprisonnés ou privés de leur liberté de mouvement en Iran ou en Turquie...

21 novembre 2019

La Conférence des présidents d’université exprime son inquiétude face aux tensions récurrentes aux abords et à l’intérieur des universités de Hong Kong.