La conférence des présidents d’université solidaire des universitaires turcs incarcérés.

La Conférence des présidents d’université a pu s’entretenir ce 19 juin avec l’Ambassadeur de Turquie en France, à sa demande.

L’ambassadeur de Turquie a exprimé son attachement à la coopération universitaire entre la France et la Turquie et en particulier à la mobilité étudiante entre nos deux pays.

La Conférence a rappelé à l’ambassadeur son attachement à la défense des libertés académiques et a manifesté sa réprobation à l’encontre des atteintes répétées dont des universitaires sont victimes en Turquie. Elle lui a fait part des inquiétudes que suscite la situation de plusieurs collègues emprisonnés, particulièrement celles de Monsieur Tuna Altinel, maître de conférences à l’université Lyon 1, et de Madame Füsun Üstel, professeure émérite de l’Université Gallatasaray, dont la CPU a redemandé la libération. La CPU ne peut envisager de coopération scientifique durable entre universités turques et françaises sans la normalisation préalable de ces situations individuelles.

L’ambassadeur a pris l’engagement de relayer le message auprès de ses autorités.

Sur le même thème

9 mai 2019

Deux collègues enseignants chercheurs turcs sont actuellement victimes de pratiques d’un autre âge portant gravement atteinte aux libertés les plus fondamentales au nombre desquelles la liberté (...)