La certification CLES a 20 ans

17 novembre 2020

Communiqués

Le Certificat de Compétences en Langues de l’Enseignement Supérieur (CLES) a été créé en 2000. Ouvert à tous publics en 2016, il est désormais disponible en 10 langues.
Le Certificat de Compétences en Langues de l’Enseignement Supérieur (CLES) a été créé par le ministère de l’Enseignement supérieur de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) en 2000, partant du constat que les langues, essentielles dans le monde actuel, n’étaient pas assez présentes dans l’enseignement supérieur. Cette certification d’Etat de niveau académique est ouverte aujourd’hui à tous les publics et permet de prouver sa maîtrise d’une langue étrangère selon les niveaux B1, B2 et C1 du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR) du Conseil d’Europe.
Elle peut s’inscrire dans le cadre de la formation initiale ou continue pour des projets de mobilité ou professionnels. Une cinquantaine d’établissements de l’enseignement supérieur accrédités en France et en France et Outre-Mer organisent régulièrement des sessions CLES. Le calendrier des sessions et la liste des établissements sont disponibles sur le site www.certification-cles.fr .

20 ans de plurilinguisme et ouverture à l’international
Cette certification publique, fondée sur le plurilinguisme et conforme aux préconisations du Conseil d’Europe, est encadrée par un Conseil scientifique composé de dix experts nationaux et internationaux. Le CLES fait aussi partie du Réseau NULTE, Network of University Language Testers in Europe depuis sa création en 2018. Cette affiliation lui permet l’accès à un réseau d’environ 250 universités en Europe.
A fin 2020, le CLES est disponible en 10 langues , la certification pour le Français Langue Etrangère (FLE) venant compléter le dispositif. Il est desormais possible de se faire certifier en allemand, anglais, arabe, espagnol, français, grec moderne, italien, polonais, portugais et russe. Des épreuves pour les certifications en chinois sont à l’étude par le comité scientifique CLES.

Des compétences évaluées très recherchées sur le marché du travail
Le CLES ne nécessite pas de préparation préalable spécifique. Les candidats se retrouvent face à des mises en situation réalistes. Les scénarios sont présentés à l’appui de documents audio-vidéos et écrits qui reflètent des situations de communication authentiques. Comme dans la vie réelle, il s’agit de sélectionner les éléments pertinents, formuler et proposer des solutions et négocier un accord. Le candidat est ainsi évalué dans ses compétences en compréhension orale, compréhension de l’écrit, production écrite, production orale et interaction orale , cette dernière permettant au CLES de se démarquer de la plupart des autres certifications ou tests de langue.

Sur le même thème

26 novembre 2020

La Conférence des présidents d’université réaffirme que la sortie de crise nécessite de miser sur l’apprentissage à l’université.

29 octobre 2020

La Conférence des présidents d’université (CPU) a pris connaissance, lors de la conférence de presse du Gouvernement...