La Caisse des Dépôts et la CPU renouvellent leur partenariat pour la période 2014-2016

Odile Renaud-Basso, directrice générale adjointe de la Caisse des Dépôts, et Jean-Loup Salzmann, président de la Conférence des Présidents d’Université (CPU), ont signé, ce jour, une nouvelle convention de partenariat en faveur du développement des Universités, pour la période 2014-2016.

La Conférence des Présidents d’Université et la Caisse des Dépôts ont souhaité poursuivre et renforcer leur collaboration entamée en 2008 par la signature d’une première convention de partenariat, renouvelée en 2009 et 2010.

Ensemble, les partenaires mettront en commun leurs expertises et outils d’intervention au service du développement des universités. Dans cette perspective, les deux partenaires ont souhaité s’associer autour de cinq axes de développement structurants pour les universités :

•    le développement économique : valorisation et transfert technologique, relations aux entreprises et compétitivité des territoires ;
•    la transition énergétique, les campus durables et le patrimoine ;
•    la transformation numérique des établissements ;
•    la cohésion sociale ;
•    la valorisation de l’image des universités.

Ainsi, cette nouvelle convention permettra sur les trois prochaines années de :

•    construire, au niveau national, des actions communes pour le développement du système d’enseignement supérieur et de recherche, dans les axes cités ;

•    poursuivre l’accompagnement des établissements dans leurs réflexions stratégique et opérationnelle et dans leurs nouvelles missions et responsabilités ;

•    diffuser au sein des différentes communautés professionnelles des établissements le corpus de connaissance constitué par les études et recherches que piloteront la Conférence des Présidents d’Université et la Caisse des Dépôts.

Sur l’ensemble de ces nouveaux axes de partenariat, la Caisse des Dépôts pourra mobiliser à cet effet quatre leviers principaux :

•    ses prêts sur fonds d’épargne à long terme pour le financement des opérations de construction et de rénovation d’établissements universitaires ;

•    sa capacité d’investissement sur fonds propres dans des projets de développement en tant qu’investisseur d’intérêt général avisé de long terme. Elle pourra également cofinancer des études stratégiques et opérationnelles dans le cadre du soutien qu’elle souhaite apporter aux domaines de l’innovation, de la propriété intellectuelle, des transferts de technologie, du numérique et du développement durable ;

•    sa capacité de conseil en tant qu’acteur neutre au service de l’intérêt général ;

•    son ingénierie pour le montage de projets.

Depuis 2008, sur les sites universitaires, des outils méthodologiques favorisant les mutations des territoires et des établissements ont été mis à disposition des universités : élaboration de schémas directeurs immobiliers et d’aménagement, schémas directeurs énergie et patrimoine ou éco campus et schémas directeurs numériques, cartographie énergie-CO2.
Au total, sur 5 ans, 164 études et réflexions stratégiques ont été engagées aux côtés des établissements d’enseignement supérieur et de recherche. 80 conventions de partenariat ont été signées couvrant 139 établissements dont 71 universités en France métropolitaine et Outre-Mer.

Sur le même thème

9 décembre 2016

Le 9 décembre, dans la salle des Actes de la faculté de pharmacie de Paris...

22 juin 2016

La Conférence des présidents d’université (CPU) et la Fondation Maison des Sciences de l’Homme ont décidé de concrétiser leur collaboration