Journées européennes du patrimoine : magie et sorcellerie à la bibliothèque de l’Université de Bordeaux

16 septembre 2019

CPU Infos

Pour cette édition 2019 des journées du patrimoine qui aura lieu les 21 et 22 septembre prochains, les universités dévoilent leur patrimoine culturel et intellectuel. En accord avec le thème de cette année « Arts et divertissements », l’Université de Bordeaux ouvrira les portes de la bibliothèque universitaire des Sciences de l’Homme. Au cœur de ce bâtiment du XIXème siècle, digne d’un décor de « Harry Potter », le grand public pourra découvrir une sélection de documents, pour certains très rares et conservés dans les bibliothèques universitaires, sur les thèmes de la magie et de la sorcellerie.

C’est un évènement qui allie divertissement et sérieux. Les 21 et 22 septembre, chacun pourra admirer les étagères boisées et les coursives de cette superbe bibliothèque, située en plein centre-ville, et découvrir un grand nombre de documents précieux. Citons notamment le traité élémentaire de chimie d’Antoine Lavoisier ou encore l’ouvrage de Denis Zacaire sur la transformation du plomb on or.

Chacun pourra revivre la répression et les procès autour de la sorcellerie à travers des pages d’ouvrages contemporains en histoire du droit, découvrir l’état de la recherche sur la sorcellerie à travers un panorama de publications universitaires ou encore terminer la visite en découvrant la sorcière ou le sorcier qui sommeille en lui.

« Nous attendons toutes les personnes qui déambuleront en centre-ville pour les journées du patrimoine. Nous voulons ouvrir l’Université à un public large, en choisissant un angle original et ludique. Et les étudiants sont toujours contents de montrer à leurs proches les lieux où ils étudient », indique Romain Wenz, Responsable du service du patrimoine documentaire de l’Université de Bordeaux.

Le savoir à portée de main

« Les collections proposées correspondent aux différentes composantes de l’Université : droit, médecine, sciences et techniques ».

Trois espaces seront représentés : la médecine avec la magie blanche, l’alchimie, et l’angle juridique autour de la figure de la sorcière. Et pour s’adapter à tous, « nous proposerons un parcours pour les enfants avec un livret-jeu », explique Romain Wenz.

Fait rare : « livres seront accessibles directement sur les tables. Des bibliothécaires seront présents pour montrer, avec des gants, les ouvrages au public ».

Et pour parfaire la thématique, des objets illustrant la sorcellerie et la magie, provenant du musée d’ethnographie de Bordeaux, seront eux aussi exposés.

L’événement est organisé par la Direction de la documentation de l’Université de Bordeaux avec l’aimable participation du Musée d’ethnographie de l’Université.