Jean-François Balaudé : président de la commission des Moyens et des Personnels

Jean-François Balaudé, président de l’Université Paris Nanterre, a été élu président de la commission des Moyens et des Personnels de la CPU, le 15 décembre dernier. Les membres de la commission procéderont à l’élection des vice-présidents dans le courant du mois de janvier.

Né en 1963, Jean-François Balaudé est ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm. Il obtient son agrégation de philosophie en 1986 et soutient, en 1992, sa thèse à l’université Lille 3.

De 1993 à 2000, il est maître de conférences à Paris Nanterre et y dirige le département de philosophie. Membre du jury de l’ENS Ulm spécialité philosophie de 1994 à 1997, et membre du jury de l’agrégation de philosophie de 2008 à 2011, il est spécialiste de philosophie ancienne.

De 2000 à 2005, il enseigne à l’université de Reims et prend la tête du département de philosophie.

De 2005 à 2006, il dirige le Centre de recherches sur les philosophies anciennes et leur postérité à l’université Paris Nanterre. Il dirige l’UFR Phillia (philosophie, info-com, sciences du langage, littérature, langues anciennes, arts du spectacle) de cette même université de 2010 à 2012.
Elu à la présidence de l’université en avril 2012, il est réélu en avril 2016.

Il fait partie du conseil associatif de l’AUF (Agence universitaire de la francophonie) depuis mai 2013 et préside l’Alliance Athéna (alliance thématique nationale des sciences humaines et sociales), qui regroupe les acteurs de la recherche française en sciences humaines et sociales, depuis le 1er novembre 2016.

Son implication à la CPU

Président de la commission des Moyens et des Personnels depuis juin 2016, il est réélu à la tête de la commission en décembre 2016 et a, à ce titre, notamment pris part aux réflexions sur le système de répartition des nouveaux moyens aux universités en 2017, sur le suivi de carrière des enseignants-chercheurs, sur la mise en place de la GBCP, sur la formation des présidents, vice-présidents et directeurs généraux des services des universités.

De 2013 à 2016, il a également été président du comité de la transition écologique de la CPU. Il s’était, entre autres, investi dans la préparation du colloque Eco-Campus 3 du 15 et 16 octobre 2015 à l’Université Paris Nanterre, dans l’élaboration des recommandations de la CPU dans le cadre de la Cop 21 et dans la mise en place du « label DD&RS », destiné à valoriser les démarches de développement durable et de responsabilité sociétale des établissements.

Il a enfin présidé le comité de pilotage scientifique du colloque de la CPU « Devenir citoyen à l’ère du numérique : enjeux scientifiques et éducatifs », qui s’est tenu à Caen le 30 novembre 2016 en hommage à Pierre Sineux.

Sur le même thème

3 juillet 2017

« Si la France fait partie des grandes puissances mondiales, c’est à l’excellence de notre éducation, de notre enseignement supérieur, de notre recherche qu’elle le doit »