Japon : la communauté universitaire manifeste son soutien

Le drame qui frappe le Japon à la suite du séisme du 11 mars 2011 et des menaces nucléaires provoque une émotion considérable.
Au nom de l’ensemble de la communauté universitaire française, la CPU tient à manifester son soutien à la nation japonaise, notamment à sa communauté universitaire.

Pleinement consciente des inquiétudes dans lesquelles peuvent se trouver les étudiants, enseignants et chercheurs japonais présents actuellement en France, la CPU invite les acteurs concernés à mettre en œuvre tous les dispositifs d’aide possibles pour répondre à leur attente.
Dans ces conditions, la CPU tient également à rappeler le prix qu’elle attache à la poursuite de la coopération universitaire entre les établissements d’enseignement supérieur français et japonais. Elle aura l’occasion de l’exprimer la semaine prochaine à la délégation des universités japonaises qui vient à Paris lundi 21 mars 2011 pour préparer les sommets mondiaux des universités qui doivent être prochainement accueillis à Besançon et Dijon.

Devant l’ampleur de cette catastrophe, la CPU s’est mobilisée et a recensé, auprès de ses établissements membres, les étudiants et personnels français présents sur le sol japonais. A ce jour, près de 350 personnes ont été répertoriées.

En étroite collaboration avec le MESR, la CPU recommande vivement aux étudiants, enseignants et chercheurs concernés de rentrer en France en utilisant tous les moyens logistiques mis à leur disposition.

Enfin, la CPU tient à exprimer sa sympathie à l’égard des familles des victimes de cette catastrophe.