Jacques Comby : président de la commission des relations internationales et européennes

Jacques Comby, président de l’université Jean-Moulin Lyon 3, a été élu président de la commission des Relations internationales et européennes (CORIE) de la CPU, le 15 décembre dernier.

Né en 1956, Jacques Comby est professeur de Géographie. Il est d’abord assistant de recherche en climatologie au sein des universités de Berkeley et John Hopkins (États-Unis), puis intègre l’université Jean-Moulin-Lyon 3 en tant qu’assistant de travaux et de recherches (Ater) et chargé de cours. Par la suite, il devient maître de conférences, puis professeur des universités dans ce même établissement.

Spécialiste de la climatologie et du risque, Jacques Comby participe à des réseaux de recherche locaux et nationaux. Membre du comité de direction de l’UMR “Environnement, ville, société” du CNRS, il a également coanimé des plateformes de recherche au sein du cluster environnement de la Région Rhône-Alpes (2005-2009).

Très engagé pour l’attractivité, le rayonnement sur la scène internationale et dans l’espace francophone, il fait partie du conseil d’administration et du bureau de l’AUF (Agence universitaire de la francophonie) depuis mai 2013. Depuis le 15 juillet 2015, il est également membre du conseil d’administration de Campus France.

Elu le 15 mai 2012 à la présidence de l’université Jean Moulin Lyon 3, il est réélu le 18 mai 2016.

Son implication à la CPU

A la tête de la présidence de la commission des relations internationales et européennes (CORIE) depuis 2012, Jacques Comby y est réélu, le 15 décembre dernier. La CORIE est notamment la « porte d’entrée » des homologues étrangers de la CPU.
Il s’est attelé à renforcer les relations avec le Brésil et le Mexique (mise en place d’accords de reconnaissance des diplômes) et a développé tout particulièrement les relations avec la Colombie, qui ont débouché sur l’organisation régulière de forums franco-colombiens.
Il suit les questions relatives à l’Europe, en lien avec Luc Hittinger, délégué permanent de la CPU à Bruxelles : il a œuvré notamment à la mise en place de l’université franco-allemande et travaillera dans les prochains mois à celle d’une université franco-espagnole.
Il a travaillé aussi à la constitution d’un réseau des vice-présidents Relations internationales et d’une cartographie des relations internationales des universités.

Sur le même thème

3 juillet 2017

« Si la France fait partie des grandes puissances mondiales, c’est à l’excellence de notre éducation, de notre enseignement supérieur, de notre recherche qu’elle le doit »