Idef(x) : une startup pour aider les universités et les entreprises à parler le même langage

8 avril 2015

On en parle

Parce que les codes linguistiques des formations universitaires sont parfois différents de ceux du monde professionnel, la startup Idef a développé le moteur de recherche Idef(x) en collaboration avec Syntec « Etudes et Conseil ». L’objectif : aider les recruteurs et les professionnels à identifier, cibler et situer des formations universitaires qui correspondent à leur métier.

C’est un outil qui entend rapprocher davantage l’Université des entreprises. Partant du constat que les employeurs ont parfois du mal à identifier les formations qui correspondent à leur métier, Idef(x) se sert de la « synonymie textuelle » pour mettre en relation les fiches de formations des universités avec les référentiels des métiers.
Idef(x) est basé sur un moteur linguistique qui « traduit » des mots professionnels collectés par enquête en « mots » des formations universitaires.
De façon très concrète, si un professionnel désire connaître les formations en rapport avec la médiation culturelle, il lui suffit de taper ce mot, et huit formations ciblées seront identifiées, parmi lesquelles le master « Dynamiques culturelles. Politiques, espaces, pratiques » à l’Université Paris 13 ou encore le master « Développement de Projets en Tourisme Culturel » à l’université de Bretagne occidentale.

Un projet ambitieux
L’objectif est triple :
– Aider à l’identification de nouvelles formations ;
– Favoriser la rencontre entre les professionnels et le monde académique ;
– Aider à l’insertion des jeunes diplômés de l’université dans le marché du travail en favorisant la détermination des compétences par la qualification des formations.

Né il y a deux ans, le projet a été distingué par la Direction générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle (DGESIP) qui en a fait un modèle d’action innovante et de bonne pratique.

La nouveauté 2015
Depuis mars 2015, Idef(x) propose un nouveau projet : « Ma Formation en 250 caractères ». L’idée est simple : fournir la possibilité aux responsables de formation de rédiger un texte court, avec 8 hashtags, mettant en valeur les points forts de la formation identifiée par Idef(x).