« France Alumni » : un réseau social pour les étudiants étrangers formés en France

1 décembre 2014

On en parle

Attirer davantage d’étudiants internationaux et garder un contact étroit avec ces derniers : tels sont les objectifs de la nouvelle plateforme « Francealumni.fr », lancée le 26 novembre dernier. Retour sur ce dispositif innovant, facteur de lien social et de développement économique.

Chaque année, près de 300 000 étudiants internationaux poursuivent leurs études en France, ce qui place notre pays au 3e rang mondial en termes d’attractivité universitaire.
Porté depuis deux ans par CampusFrance et lancé par Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international et Geneviève Fioraso, secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, le nouveau portail numérique est destiné à mettre en relation tous les « alumnis », c’est à dire les étudiants étrangers ayant fait des études supérieures en France mais aussi des stages dans notre pays ou dans une entreprise française. Il s’agit de permettre à ces derniers de rester en contact avec la France, ses écoles, ses universités, ses entreprises et son offre culturelle. « Dans une société en réseaux, nous avons voulu que nos alumni soient aussi en réseau ». […] Ce sera « un instrument démultiplicateur de l’influence de la France dans le monde », a estimé Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement durable, lors du lancement du portail.
La plateforme s’adresse aussi aux établissements d’enseignement supérieur, aux entreprises et aux opérateurs d’Etat comme les ambassades. Elle constitue pour eux une opportunité pour leur développement international  en facilitant de nouveaux partenariats, économiques ou académiques avec ces anciens étudiants étrangers.

Un atout pour le rayonnement et l’économie de la France
Les étudiants étrangers venant faire leurs études en France représentent un atout considérable pour l’attractivité et l’économie française. En effet, une récente étude de Campus France montre que le solde entre les dépenses des étudiants étrangers et de leurs proches en France et les coûts supportés par la collectivité est positif de plus de 1,5 milliard par an. De plus, après leur séjour, les « alumni » deviennent des prescripteurs du « made in France » : plus de deux tiers ont envie de consommer des produits fabriqués en France, de travailler avec les entreprises françaises ou encore de revenir pour un séjour touristique.

Rester en contact et avoir accès à une mine d’information
Le site propose cinq rubriques identifiées :
–    Une rubrique « Actualités » qui expose les dernières initiatives et innovations de la France en matière d’enseignement supérieur et de recherche. Les nouveaux prix Nobels ou les exploits scientifiques français y sont par exemple présentés ;
–    Une rubrique « Evènements » destinée aux alumnis désireux de se divertir autour de thèmes français. Un atelier culinaire « le chef, c’est vous » invite, par exemple, à un cours de cuisine à Paris, le 29 novembre prochain ;
–    Une rubrique « communautés » permettant aux alumnis d’adhérer au dispositif, de communiquer à travers l’annuaire France alumni, et d’échanger sur tous les sujets avec le réseau.
–    Une rubrique « Magazine » mettant en lumière la culture et la langue françaises, ainsi que les richesses de la France à découvrir dans le cadre d’un séjour touristique ;
–    Une rubrique « Carrières » axée sur les offres d’emploi, les moyens de valoriser son « parcours français » et les clés pour développer son business en France.

La plateforme s’articule autour d’un site central et de sites locaux, lancés progressivement par les ambassades françaises à l’étranger. Dix d’entre elles l’ont intégré en 2014 : le Brésil, l’Allemagne, la Colombie, le Gabon, le Japon, la Jordanie, les Philippines, le Koweit, la Turquie et le Vietnam. Courant 2015, d’autres ambassades françaises rejoindront cette initiative.
La plateforme proposera ses services en français et en anglais. Les sites locaux pourront être également disponibles dans la langue locale.

Sur la photo, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, lors du lancement de la plateforme, le 26 novembre dernier.