Forum des Nims : célébrer les sciences ensemble

Chercheurs, doctorants, étudiants, médiateurs, communicants : tous sont invités à se retrouver le 14 juin prochain, à Paris, pour la deuxième édition du forum des nouvelles initiatives en médiation scientifique (Nims). Co-organisée par le CNRS et la Conférence des présidents d’université, cette journée s’adresse à tous ceux qui veulent expliquer, diffuser et même s’amuser des sciences.

Suite au succès de la première édition qui avait eu lieu à Bordeaux, le 31 mai 2016, le forum des Nims revient cette année à travers des débats vivants, interactifs et illustrés. L’objectif : mettre en valeur de nouveaux modes de narration de médiation scientifique et encourager des actions et des dispositifs innovants.

Quelles initiatives rencontrent le plus de succès ? Quels sont les nouveaux vecteurs et canaux utilisés ? L’humour, la musique, le numérique… Comment et par quel biais parler de sciences aujourd’hui ? Autant de questions auxquelles cette journée apportera des éclairages. Celle-ci sera rythmée par un certain nombre de séquences variées, originales et surtout instructives, parmi lesquelles :

– « Quand l’humour déride les sciences » : aujourd’hui, on observe que de plus en plus de scientifiques manient l’humour pour parler des sciences. S’agit-il d’une désacralisation du savoir scientifique ou au contraire d’une connivence entre le scientifique et le spectateur plus propice à l’apprentissage ? L’humour constitue en tout cas un formidable moyen pour la science de réfléchir sur elle-même, et pour la société de réfléchir sur la science ;
– « La science en chantant » : la musique adoucit-elle les sciences ? C’est ce que semblent penser nombre de chercheurs qui se sont lancés dans des projets musicaux à vocation scientifique. Concert scientifique, comédie musicale, conférence-concert : plusieurs chercheurs raconteront leur expérience.
– « Médiation, le nouvel élan des sciences humaines et sociales » : la médiation n’est pas l’apanage des sciences dites « dures ». Avec le virage numérique, les SHS parviennent aujourd’hui à se réinventer via de nouveaux canaux de médiation. Des scientifiques viendront ainsi parler de leur projet, comme celui du « vase qui parle », avatar géant d’un vase antique grec conçu par l’université de Lille 3, ou le projet Bretez dont la finalité est la restitution d’un quartier de Paris au XVIIIème siècle.

La journée se finira en beauté avec la finale nationale de l’édition 2017 du concours « Ma Thèse en 180 secondes » qui se tiendra à la Maison de la Radio, à Paris.

Consultez le programme complet des Nims sur le site dédié.

Sur le même thème

29 septembre 2017

Sabrina Fadloun, communauté Grenoble Alpes et Davina Desplan, Université Paris Seine, participaient hier...

6 septembre 2017

Depuis plusieurs années la CPU est partenaire du festival PARISCIENCE. Ouvert à tous, ce festival est un condensé des meilleurs documentaires scientifiques mondiaux.