Fondations d’université : 8 ans après leur création, bilan et perspectives

5 décembre 2014

CPU Infos

Le 12 décembre prochain, la CPU organise un séminaire « Fondations d’université et mécénat : bilan et perspectives ». L’occasion de réfléchir aux voies de pérennisation et de développement de ces structures. Les fondations d’université sont créées en 2007 et ont contribué à tisser des liens importants entre les universités, et le monde de l’entreprise.

La loi libertés et responsabilités du 20 août 2007 a donné aux universités deux outils pour mobiliser le financement des entreprises et des particuliers : les fondations universitaires et les fondations partenariales. Le mécénat des entreprises et des particuliers constitue un mode de financement nouveau permettant de financer des actions complémentaires. Les universités ont ainsi la possibilité de solliciter des partenaires, tant publics que privés autour de projets fédérateurs et de collecter des fonds nouveaux.

Un dispositif innovant
Les 40 fondations créées depuis 8 ans témoignent d’une volonté forte de la part des universités d’accroître leur rayonnement, d’acquérir une dimension internationale, de développer encore leur potentiel de recherche, de favoriser la création de bourses pour les étudiants ou les chercheurs, d’agir plus efficacement pour la diversité sociale et d’élargir les liens avec le monde socio-économique.
A ce jour, les fondations universitaires et partenariales sont en majorité financées par les entreprises ou les collectivités. De grands groupes investissent, tels que Bolloré, Axa, Bouygues, mais aussi des PME, des réseaux bancaires, des collectivités locales et quelquefois des particuliers et les réseaux des anciens.

Le séminaire du 12 décembre : un point d’étape
Investie sur la thématique, la CPU avait publié en 2010 « le guide des bonnes pratiques en matière de fondations partenariales et universitaires »
Le 12 décembre prochain, elle organise le séminaire « Fondations d’université et mécénat : bilan et perspectives » qui sera construit autour de deux temps forts :
–    « Quelle stratégie de mécénat pour quelle stratégie d’établissement ? » : le chemin parcouru par l’enseignement supérieur et la recherche et des témoignages autour du mécénat ;
–    « Les facteurs clés du succès, les voies de pérennisation et de développement » : de nombreux thèmes seront à l’ordre du jour : le portage politique et les motivations des mécènes, l’inscription dans une politique de développement globale de l’établissement, le réseau Alumni, l’articulation avec les autres axes stratégiques de l’établissement et l’enjeu de stabilisation du paysage institutionnel.

Le séminaire sera présidé et animé par Manuel Tunon de Lara, président de l’université de Bordeaux. En effet, la COMUE dont fait partie l’université de Bordeaux a décidé à l’automne 2013 de créer une fondation  de coopération scientifique reprenant le nom et l’activité de la fondation universitaire initiale créée en 2009. Aux côtés de la fondation de l’université de Cergy-Pontoise et de celle de l’université Pierre et Marie Curie, la fondation de Bordeaux sera présentée en première partie de séminaire.
Parmi les participants, on note la présence d’Alain Mérieux, Président de la Fondation Mérieux.

Photo : Université de Bordeaux