Fondation La main à la pâte et Maisons pour la science

Pierre Léna, Président de la Fondation et David Jasmin, son Directeur sont intervenus le 16 avril lors de la Commission Formation et Insertion professionnelle de la Conférence des présidents d’université (CPU) pour présenter la Fondation La main à la pâte et ses Maisons pour la science au service des professeurs.

Entre 1996 et 2012, l’Académie des sciences a lancé l’action La main à la pâte, pour cultiver chez les élèves le goût de la science et de la technologie, d’abord à  l’école primaire puis au collège. En 2011, le lancement d’une action des Investissements d’avenir en direction de la culture scientifique et technique a permis à l’Académie des sciences de proposer la mise en place de quatre Maisons pour la science au service des professeurs, à périmètre régional et implantées dans les universités (Clermont-Ferrand, Nancy, Strasbourg, Toulouse). Ces Maisons ont ouvert en 2012 pour une durée de 5 ans et sont coordonnées par la Fondation de coopération scientifique La main à la pâte, co-fondée la même année par l’Académie des sciences et deux Ecoles normales supérieures (Paris et Lyon).

Ces Maisons pour la science ont pour but de contribuer au développement professionnel des professeurs enseignant les sciences à l’école et au collège. Une Maison régionale propose des lieux de formation continue pour tous les professeurs enseignant les sciences et pour leurs formateurs. Elle est également un lieu de rencontre avec les communautés scientifiques et industrielles qui contribuent à la formation et à l’accompagnement des enseignants. Dès 2012, quatre entreprises ont accepté de devenir mécènes (BioMérieux, Michelin, Saint-Gobain et Total). Elle est aussi un lieu de documentation et de ressources et veille à l’égalité des chances par la science en mettant en œuvre des dispositifs pour accompagner les enseignants  travaillant en milieux difficiles.

L’expérience fut un tel succès que l’Académie a été sollicitée pour ouvrir cinq nouvelles Maisons (Bordeaux, Grenoble, Lille, Orléans, Rennes) en 2014. Mais la transmission du savoir scientifique doit s’étendre au-delà des maisons. N’importe quelle université peut ainsi se rendre à la Fondation, s’inspirer de ce qui a été fait et même rentrer dans le réseau comme partenaire libre.

Sur le même thème

17 décembre 2014

Le séminaire « Fondations d’université et mécénat : bilan et perspectives » organisé par la CPU, le 12 décembre dernier, a permis de faire le bilan...

5 décembre 2014

Le 12 décembre prochain, la CPU organise un séminaire « Fondations d’université et mécénat : bilan et perspectives »...