Finale internationale de MT180 : la Belgique remporte le premier prix ; Tom Mébarki sur le podium !

Lors de la finale internationale de « Ma thèse en 180 secondes », qui s’est déroulée à Dakar, le 26 septembre dernier, Natacha Delrez, de l’université de Liège (Belgique) remporte le premier prix du jury. Tianarilalaina Tantely Andriamampianina, de l’université de Mahajanga (Madagascar), obtient le deuxième prix. Tom Mébarki, doctorant en musicologie à Aix-Marseille Université remporte, quant à lui, le troisième prix. Félicitations à ces 18 candidats, venus du monde entier, qui ont su montrer, en trois minutes seulement, l’excellence de la recherche de leur pays.

Cette année, la finale internationale du concours MT180 était organisée par l’AUF, le ministère de l’enseignement supérieur et de l’innovation sénegalais et avait lieu au Grand théâtre national de Dakar. 1800 personnes dont de nombreux lycéens et étudiants sénégalais étaient venus encourager les candidats. A l’issue de la soirée, quatre candidats ont été primés :

1er prix du jury :
Natacha DELREZ – Université de Liège, Belgique
Sujet de thèse: « Il était une fois l’anguille, le virus et la luciole ».

2e prix du jury :
Tianarilalaina Tantely ANDRIAMAMPIANINA – Université de Mahajanga, Madagascar
Sujet de thèse: « Cladogelonium madagascariense : Anti-inflammatoire ».

3e prix du jury :
Tom Mébarki – Aix-Marseille Université, France
Sujet de thèse : « La “folie organisée” dans l’opera buffa rossinien. Vers une transhistoire du son ».
Il avait obtenu le premier prix du jury et le prix du public lors de la finale nationale à Grenoble, le 13 juin dernier.

Catherine Penda MBAYE – Université Alioune Diop de Bambey, Sénégal a obtenu le prix du public avec son sujet de thèse : « l’analyse des processus de pilotage dans les organisations culturelles sur le prisme de l’approche qualité́ : modélisation d’un schéma organisationnel soutenable ».

Les prix du jury ont été décernés par un jury composé de Oumar Sock, Secrétaire perpétuel de l’ANSTS, Pascale Deneulin, Professeure HES en analyse sensorielle, Pierre-Jean Loiret, Directeur des partenariats de l’AUF, Juan Gomez, animateur et producteur à RFI, Christian du Brulle, journaliste de presse écrite, Ramata Molo Thioune, Spécialiste de programmes au RCDI et Wael Benjelloun, Professeur émérite à l’université Mohammed V de Rabat.

La prochaine finale internationale à Paris !

Organisé depuis six ans en France par la CPU et le CNRS, ce concours de médiation scientifique propose aux doctorants de présenter de manière claire et concise au grand public leur sujet de recherche en français et en 3 minutes seulement.

Cette année, 18 pays participaient à la finale internationale : la Belgique, le Bénin, la Bulgarie, le Burkina Faso, le Cameroun, le Canada (province du Québec), la Côte d’Ivoire, l’Egypte, la France, le Gabon, le Liban, Madagascar, le Maroc, la République démocratique du Congo, la Roumanie, le Sénégal, la Suisse et la Tunisie.

La prochaine finale internationale du concours aura lieu à Paris, en automne 2020.