Etude de la CPU : la CVEC, une aide précieuse au service de la vie étudiante

7 juillet 2020

CPU Infos

Photo : © Conférence des présidents d’université – Université Paris Descartes

Instaurée par la loi « Orientation et Réussite des étudiants » de mars 2018, la Contribution de Vie Etudiante et de Campus vise l’amélioration des conditions de vie et d’étude et la dynamisation de la vie de campus. L’enquête réalisée par la commission vie étudiante et vie de campus de la CPU, entre le 15 mai et le 12 juin 2020, met en lumière la façon dont les montants collectés depuis décembre 2018 en ont été utilisés : un quart pour le Fonds de solidarité et de développement des initiatives étudiantes (FSDIE), 25 % pour le sport et 21% pour la santé, notamment.

Pendant la crise sanitaire, la CVEC s’est révélée particulièrement utile puisque sur les cinq premiers mois de 2020, et principalement depuis le 15 mars, les dépenses en aides sociales de la CVEC ont augmenté de 180 % par rapport au total des aides sociales en 2019.

Des montants savamment utilisés

Sur l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur sollicités, 82% des universités ont répondu à l’enquête de la CPU et 10 autres établissements. D’après les résultats, 12 millions ont été engagés sur des actions pluriannuelles et 20,5 millions ont été reportés sur 2020. Les établissements ont perçu 82,5 millions de la CVEC pour l’année 2018-2019.

Malgré le décalage de paiement, l’enquête montre que les universités savent utiliser la CVEC et rendre compte de l’usage de ces sommes. Elle indique aussi que le report de crédit sur 2020 a été très utile car il a permis de financer une partie des aides sociales pour tous les étudiants en attendant le complément de la CVEC en 2019 sans prendre dans les crédits engagés pour la réalisation de projets pluriannuels.

Un accent mis sur le FSDIE, le sport et la santé étudiante 

Pour l’année 2019, les établissements auditionnés ont dépensé 50,2 millions d’euros, soit 61% des sommes perçues. Une part importante de ces sommes concerne le Fonds de solidarité et de développement des initiatives étudiantes puisque 25,6% ont été consacrés à l’accompagnement des associations étudiantes, des projets étudiants et des aides sociales.

Les dépenses pour le sport représentent, quant à elles, 25,1% des dépenses globales et ont servi à proposer de nouvelles activités aux étudiants, à développer des infrastructures et à acheter du matériel.

Et avec 21% des dépenses, la santé arrive en troisième position. Les fonds auront permis de recruter des médecins ou des personnels de santé supplémentaires, de travailler à la création de centres de santé et de développer des actions de prévention.

La culture représente 10,9% des dépenses. Elle permet l’organisation et la création de festivals, de résidences d’artiste, d’activités et de programmations culturelles.  Enfin, 9,5% des dépenses ont trait à l’accueil des étudiants et plus précisément à l’organisation de semaines d’accueil des nouveaux étudiants, l’accueil spécifique des étudiants internationaux, des actions de tutorats sur l’accompagnement des étudiants à la vie étudiante. 

 

Une aide précieuse au moment de la crise sanitaire

Le 19 mars dernier, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation invitait les universités à utiliser la CVEC pour soutenir les étudiants en difficultés. Sans attendre le dernier versement en juillet, les établissements ont déjà engagé 40 millions d’euros depuis le début de l’année dont 8,5 millions d’euros rien qu’en aides sociales.

 

 

Sur le même thème

17 avril 2020

La CPU et le Cnous a ont pris connaissance avec étonnement de la tribune du Monde qui méconnait purement et simplement le travail...