Epreuves classantes nationales : message à l'attention des étudiants de médecine

10 décembre 2015

CPU Infos

Chères étudiantes, chers étudiants,

La Conférence des présidents d’université (CPU) a souhaité vous faire part de son soutien face à l’échec du test des Épreuves Classantes Nationales – dites informatisées (ECN) – de médecine.

Nous vous devons d’être le plus transparents possible en vous transmettant l’ensemble des informations dont nous disposons, car les universités sont résolument engagées dans la réforme des ECN au profit des étudiants. Cette réforme a été faite pour vous et ne doit pas vous porter préjudice.

Pour cette première série d’épreuves tests, vous êtes 8279 étudiants impliqués et 34 centres d’examens au sein des universités étaient à l’œuvre pour organiser ces épreuves sous la responsabilité du Centre national de gestion (CNG). Nous souhaitons remercier les membres du jury, les membres du personnel et les enseignants pour leur implication lors de ces épreuves et l’ensemble des étudiants pour leur comportement malgré les difficultés observées.

Lors de la première journée d’épreuves de Dossiers cliniques progressifs (DCP), le lundi 7 décembre 2015, la première phase de connexion s’est bien déroulée ainsi que le chargement des sujets de la base IPOMED vers l’application tablette. C’est lors de l’ouverture de l’examen, au moment de la connexion aux serveurs, que ceux-ci se sont retrouvés très vite saturés. Et cela sur l’ensemble des centres. Après une seconde tentative de connexion et devant l’impossibilité des serveurs à assurer le flux de connexions entrantes, le jury a décidé d’annuler les épreuves du jour. Les équipes techniques du CNG ont donc décidé de doubler la puissance de leurs serveurs afin d’assurer la tenue des examens prévus le lendemain, mardi 8 décembre.

La deuxième journée d’examens a , elle aussi, été un echec. C’est après 45 minutes d’épreuve de DCP que des défaillances ont été constatées par l’ensemble des étudiants et sur l’intégralité des sites. Elles portent sur l’application informatique prévue pour les examens ! Le jury a donc décidé d’annuler, en cours d’épreuve, les examens du jour.

L’épreuve de Lecture critique d’articles (LCA), lors de la troisième journée, ce mercredi 9 décembre 2015, a fonctionné, avec un taux d’absentéisme d’environ 30 %, mais avec la consigne de « ne pas surcharger les serveurs » comme celle « de ne pas rafraîchir les pages de l’application » ou encore « de ne pas enregistrer les réponses avant la fin du questionnaire ». De plus, le CNG, contrairement au communiqué envoyé la veille par le jury national, a annoncé pendant l’examen du mercredi matin que celui de DCP du mercredi après-midi était maintenu. Vous avez (l’ensemble des étudiants) appris la nouvelle … pendant l’épreuve de la matinée. Nous tenons à souligner que ces méthodes d’organisation ne sont en aucun cas respectueuses des étudiants et du personnel universitaire chargé de l’organisation des ECN et portent plus largement atteinte à l’image des universités.

La Conférence des présidents d’université (CPU) réitère son soutien aux équipes universitaires qui ont participé et organisé ces épreuves et salue le réseau universitaire RENATER qui a su, une nouvelle fois, démontrer ses capacités d’adaptation.

Cependant, cet échec reste très préoccupant. Nous estimons que le CNG, dans un excès de confiance, n’a pas pris la mesure des enjeux. Nous réclamons donc que, dans les plus brefs délais, un audit externe et indépendant soit engagé sur le mode d’organisation des ECN par le CNG et sur les prestataires de services pour analyser l’ensemble des dysfonctionnements. Une solution technique doit être trouvée le plus rapidement possible afin que les épreuves tests de mars 2016 se déroulent dans les conditions réelles des épreuves du mois de juin. Nous refusons que les étudiants se retouvent dans une situation d’instabilité pédagogique.

Nous invitons, dès lors, le CNG à apporter toutes les garanties techniques et financières nécessaires au bon déroulement de ces épreuves et à s’entourer des compétences techniques essentielles à la réalisation d’un examen qui se doit d’être au bénéfice des étudiants.

Jean–Loup SALZMANN
Président de la Conférence des présidents d’université (CPU)
Président de l’université Paris 13

Yvon BERLAND
Président de la commission santé de la Conférence des présidents d’université (CPU)
Président de Aix-Marseille université

Sur le même thème

12 février 2016

Le Premier ministre a annoncé le 11 février 2016 au Conseil économique...

12 février 2016

La Grande conférence de la santé a eu lieu le 11 février dernier, au Conseil économique, social et environnemental...