En finir avec des attitudes sexistes dans les facultés de santé

Communiqué de presse
Conférence des Doyens de santé d’Ile de France
Conférence nationale des Doyens de médecine

Les conférences des doyens de santé d’Ile de France et des doyens de médecine nationale condamnent avec la plus grande fermeté le cas clinique présenté, lors d’un examen blanc le vendredi 8 avril dernier dans plusieurs facultés parisiennes, aux étudiants préparant les ECN.

Lors d’un examen d’entrainement organisé par plusieurs facultés de médecine d’Ile de France en vue de la préparation aux épreuves classantes nationales (ECN) d’entrée dans le troisième cycle des études médicales, une question a été posée dont les propos sexistes ont choqué nos concitoyens, la classe politique, nos tutelles et l’ensemble des doyens de médecine. Cette question relate le cas clinique d’une agression d’une jeune femme sur son lieu de travail.

Non seulement le cas clinique proposé est douteux et susceptible d’interprétation scabreuse mais une des réponses est particulièrement déplacée, « imbécile » et sexiste.

Les conférences des doyens de santé d’Ile de France et des doyens de médecine nationale condamnent avec la plus grande fermeté ce cas clinique qui sous un caractère « potache » donne une idée désastreuse de nos enseignants et de nos enseignements. Cela n’a plus aucune place dans notre pédagogie nationale. Il est malheureux non seulement que ce cas ait pu être pensé et proposé mais qu’il ait également échappé à la vigilance de la commission de docimologie qui organisait cet examen.

La conférence nationale rappelle à l’ordre tous les enseignants sur l’exemplarité qu’ils doivent donner à notre société.  Les conseils docimologiques doivent relayer au sein de chaque UFR ce message solennel et exclure toute question qui ne respecte pas les codes de civilité de notre vivre ensemble.

Pr Jean-Luc Dubois-Randé, président de la conférence nationale des Doyens des facultés de médecine
Pr Bruno Riou, président de la conférence des doyens de santé d’Ile de France