[Éclairage] « Cybersécurité » : un objet qui se prête à la recherche pluri et interdisciplinaire

11 janvier 2021

Depuis plusieurs années, la cybersécurité est au centre des politiques de sécurité et de défense des États. Comment les Sciences humaines et sociales permettent elles d’appréhender le nouveau paysage défini par le cyberespace ? Éclairage par Daniel Ventre, chercheur au Centre de Recherches Sociologiques sur le Droit et les Institutions Pénales (CESDIP), UMR UVSQ-Université Paris Saclay/CY Cergy Paris Université/ CNRS /Ministère de la Justice.

Ces dernières années, de nombreux États ont inscrit la cybersécurité au rang de leurs priorités en matière de politique de sécurité et de défense. La cybersécurité est l’objet de stratégies ou politiques nationales spécifiques, d’initiatives internationales aussi, qui recouvrent aussi bien la lutte contre la cybercriminalité que la protection des systèmes d’information, la gestion des crises cyber, la protection contre les opérations d’espionnage ou de désinformation menées dans le cyberespace[1].

Le périmètre de la cybersécurité n’est pas figé, et en tous les cas pas universel, et sa définition peut ainsi être très différente selon que ses auteurs mettent l’accent sur la dimension technique, politique, juridique, réglementaire ou sociale par exemple.

Les sciences humaines et sociales se sont emparées de ces thématiques depuis de nombreuses années. La cybercriminalité fait ainsi l’objet de recherches académiques (sociologie, criminologie) depuis les années 1990, s’interrogeant sur la nature de ce qui était alors une nouvelle forme de criminalité.

Le cyberespace, un nouveau domaine d’actions

Au Centre de Recherches Sociologiques sur le Droit et les Institutions Pénales, nous avons étendu ces recherches au champ du conflit armé, étudiant la manière dont les forces de défense se sont approprié les technologies de l’information dans un premier temps, puis ont construit le cyberespace comme un nouveau domaine (ajoutant aux domaines conventionnels que sont la terre, la mer, l’air et l’espace). Ces changements ont appelé une réorganisation des armées, la formulation de nouvelles doctrines, de nouvelles stratégies et modes opérationnels., une redéfinition des politiques de sécurité nationale et de défense, créant de nouvelles modalités de la violence, remodelant le visage de la guerre et des conflits inter ou infra-étatiques de manière générale. Le cyberespace a été investi par les gouvernements, les armées légitimes, les agences de renseignement, mais aussi par les acteurs non étatiques (terrorisme, criminalité, activisme, citoyens, entreprises…). Ces questions sont étudiées sous l’angle d’études stratégiques, de la science politique, de la géopolitique, des relations internationales.

La cybersécurité se prête ainsi à diverses approches disciplinaires relevant des SHS. Dans une logique pluridisciplinaire nous venons de publier un ouvrage collectif[2], qui réunit autour de l’objet « cybersécurité » les travaux de chercheurs canadiens, allemand, sud-africain, américains, français. Dans cet ouvrage, nous nous interrogeons sur les méthodes qui peuvent être mobilisées pour étudier la cybersécurité. Cet ouvrage est le prolongement d’un colloque que nous avions organisé au sein de l’Université de Versailles, avec le soutien de l’Université Paris Saclay et de l’Université de Sherbrooke.

La mise en œuvre de recherches interdisciplinaires autour des enjeux de cybersécurité est également l’un des axes de travail de la Fédération de Recherche en Sciences Informatiques, Humaines et Sociales du CNRS (SIHS).

Pour aller plus loin :

Daniel Ventre, Artificial Intelligence, Cybersecurity and Cyber Defense, Wiley – ISTE, 1st Edition, 272 pages, Volume 2 (Cybersecurity Set), November 2020 (electronic version), December 2020 (printed version). Version française parue en juin 2020

[1] https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/securite-desarmement-et-non-proliferation/lutter-contre-la-criminalite-organisee/la-france-et-la-cybersecurite/

[2] Hugo Loiseau, Daniel Ventre, Hartmut Aden (Eds.), Cybersecurity in Humanities and Social Sciences. A Research Methods Approach, Wiley – ISTE, October 2020, 234 pages. Cybersecurity set, Coordinated by Daniel Ventre, Volume 1 (Cybersecurity Set). Version française à paraître au premier trimestre 2021

Sur le même thème

21 janvier 2021

Qu’est-ce que la cybersécurité ? Spontanément, la définition commune va faire référence à l’informatique. Si cette dimension est essentielle, la cybersécurité recoupe pourtant de multiple (...)

15 janvier 2021

Il est essentiel de rassembler les textes juridiques qui encadrent la cybersécurité en un même ouvrage : un code de la cybersécurité. Éclairage par Michel Séjean, professeur agrégé en droit p (...)