Disparition de Luc Oursel, un homme d’engagement

4 décembre 2014

Evénements

Le Président du directoire d’Areva est mort le 3 décembre, emporté par la maladie. Agé de 55 ans, cet ancien ingénieur de l’Ecole nationale supérieure des Mines a toujours eu à cœur de mettre ses compétences au service de l’économie et du rayonnement international de la France.

Après avoir effectué une grande partie de sa carrière chez Schneider Electric, Luc Oursel avait rejoint le groupe Areva en 2007. Il avait été nommé en 2011 patron du géant nucléaire en remplacement d’Anne Lauvergeon. Devant les difficultés financières rencontrées par le groupe, Luc Oursel s’était attelé à mettre en place un plan de performance. Depuis 2012, il était par ailleurs président de l’Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT), association qui gère, pour le compte du ministère de l’Enseignement supérieur, le dispositif des Conventions industrielles de formation par la recherche (CIFRE).

Une participation précieuse lors du colloque organisé par la CPU
Le 15 avril dernier, il avait participé au colloque organisé par la CPU sur « le défi sociétal de la transition énergétique ». Dans le contexte de la loi sur la transition énergétique examinée en ce moment même au Parlement, il avait apporté sa vision d’homme d’action sur la transition énergétique.
« Nous tenons à saluer l’engagement et le courage de Luc durant les sept ans passés à nos côtés. Nous souhaitons le remercier d’avoir œuvré sans relâche au développement des activités d’Areva, au service de son pays”, a indiqué le groupe Areva dans un communiqué.

26 novembre 2021

44 % des bacheliers 2016 inscrits en 1ère année de licence...

26 novembre 2021

Presse nationale, presse quotidienne régionale, télévision, radio, magazine, on parle de l'Université dans les médias.