Deux journées pour faire réussir toujours plus d’étudiants en situation de handicap

C’était le rendez-vous annuel des responsables handicap dans les universités : les journées nationales qui ont eu lieu les 23 et 24 mars derniers, à l’université de la Rochelle, ont réuni une centaine de personnes venues de toute la France : vice-présidents ou chargés de mission handicap auprès des présidents d’université, responsables des services handicap en charge des étudiants et personnels. Ces journées étaient organisées par le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement et de la Recherche, l’association des professionnels de l’accompagnement du handicap dans l’enseignement supérieur (APACHES) et les équipes de l’université de La Rochelle.

On comptait en 2016, 23 257 étudiants en situation de handicap. Et parmi eux, 91,4 % ont fait le choix de l’Université. Depuis cinq ans, les efforts réalisés en matière d’accompagnement des étudiants handicapés ont porté leurs fruits : on remarque une forte augmentation des effectifs des étudiants handicapés dans l’Enseignement supérieur en général et à l’université en particulier, ainsi qu’une meilleure représentativité de ces étudiants en Licence et en Master. Auparavant, en effet, il existait une surreprésentation de ces étudiants en Licence alors qu’ils étaient sous représentés en Master.

Les journées à la Rochelle entre réflexion et échange des bonnes pratiques

A l’occasion de ces rencontres, trois thématiques ont été mises à l’honneur :

– un premier échange sur le sport et la culture a permis d’illustrer, à travers des témoignages, comment les pratiques comme la voile ou le basket peuvent être repensées pour que tous les étudiants, en situation de handicap ou pas, puissent pratiquer un sport ensemble, dans le respect des différences. L’exemple du « baskin », inspiré largement des règles du basket, est un bon exemple de pratique sportive permettant à tous, filles ou garçons, débutants ou confirmés, en situation de handicap ou pas, de partager un moment sportif, adapté aux possibilités de chacun.
– La seconde session a porté sur les enjeux de l’approche par compétences dans la transformation pédagogique de l’Enseignement supérieur. Cette approche permet de penser l’aménagement des cursus des étudiants sous l’angle des compétences à acquérir, et non plus seulement sous l’angle d’aménagements à prévoir en fonction du type de handicap ;
– Et la dernière partie a été consacrée à l’insertion professionnelle des étudiants en situation de handicap dans la fonction publique.

Consulter le site handi-u qui agrège toutes les informations et les études sur le sujet.

Et le 22 mars dernier, l’officiel du handicap organisait les « septièmes dialogues de l’emploi et de la formation des personnes handicapées » au ministère de l’Economie et des Finances. Cette rencontre nationale était l’occasion de réunir, au plus haut niveau, l’ensemble des parties prenantes concernées : gouvernement, entreprises, associations et institutions dont la Conférence des présidents d’université, partenaires sociaux et réseaux étudiants.

Regarder la vidéo de l’évènement

En 2012, la CPU réalisait un guide sur le handicap

En 2012, la CPU avait réalisé le guide de l’accompagnement de l’étudiant handicapé à l’Université avec comme objectif de donner des outils aux personnels des universités qui accueillent des étudiants en situation de handicap dans les services d’accueil et à tous les personnels, dont ça n’est pas la mission principale, mais qui y concourent également.

Sur le même thème

4 avril 2016

Pour la première fois, la Conférence des présidents d’université édite l’annuaire des réseaux universitaires : un ouvrage destiné à présenter...

23 février 2015

Échanger, partager et se former : le réseau Comosup a vocation à rassembler les responsables en charge de la communication des universités...