Désordres de l’information : la CPU poursuit sa mobilisation

26 septembre 2018

« Face aux désordres de l’information, comment apprendre à apprendre, du lycée à l’Université ?» : la CPU organise le 16 octobre prochain, à l’université de Lyon, un colloque rassemblant présidents d’université, enseignants-chercheurs, formateurs d’ESPE, recteurs, proviseurs, enseignants du secondaire et journalistes. A l’heure de la démocratie d’opinion, de ses dérives et du rôle des affects et des émotions dans le rapport aux médias, l’espace public de l’information doit être questionné. Et pour que la science reste la valeur de référence, les universitaires se mobilisent.

Dans la droite ligne du colloque « L’université comme rempart aux « Fake news » », organisé par la CPU, le 15 février 2018, à l’université Sorbonne Nouvelle, et dans la continuité du colloque « Devenir citoyen à l’ère numérique : enjeux scientifiques et éducatifs » organisé à l’université de Caen, le 30 novembre 2016, la CPU se saisit de ces problématiques éminemment d’actualité de mal-information, de surinformation et d’« infotainment » (particulièrement prisée par les plus jeunes).

Le programme sera construit autour de trois axes : l’importance de la formation des jeunes, la prééminence de la science sur l’ « opinion », et la frontière entre information et libre expression.

Permettre aux lycéens et étudiants d’être acteurs de leur rapport à la connaissance

La première table ronde « Le débat public s’arrête-t-il à la porte des salles de classe ?» mettra en lumière le rôle primordial joué par la formation. L’ensemble des formateurs et des formateurs de formateurs doivent accompagner les lycéens et étudiants dans le processus consistant à apprendre de manière autonome, à être capables de sélectionner, évaluer, hiérarchiser et s’approprier le savoir. Sur ce sujet en particulier, la transition de l’enseignement secondaire vers l’enseignement supérieur est une étape cruciale.

Redonner à la science son rôle primordial dans l’accès à une information fiable et vérifiable

La seconde table « Science et opinion » interrogera la recherche dans son rapport à l’information. Les enjeux et les défis posés, par la désinformation, à la recherche sont immenses et ne vont cesser de se complexifier. Si cette évolution offre de nouveaux objets et terrains d’étude aux chercheurs, il n’en reste pas moins que la science est dénigrée, menacée ou bien détournée et instrumentalisée. Les polémiques déclenchées par la multiplication de faux travaux et de faux colloques scientifiques démontrent bien comment le processus de validation, par les pairs, de méthodes et des résultats des recherches publiés doivent être confortés, renforcés et mieux surveillés.

Enfin, la troisième table ronde abordera le thème : « Entre droit à l’information et libre expression ».

Organisé par la CPU, en partenariat avec l’Université de Lyon et The Conversation France, le colloque accordera une place importante aux retours d’expériences pédagogiques. Les échanges avec la salle seront animés par Didier Pourquery, directeur de la rédaction de « The conversation France ».

 

Inscription obligatoire : cristina.joaquim@cpu.fr