Débat sans vote à l’Assemblée nationale sur l’attractivité (étudiants et chercheurs étrangers)

L’attractivité internationale des universités françaises explique leur rôle historique de croisement des savoirs et savoir-faire. Elles contribuent à l’essor des connaissances, de l’innovation, et ainsi à l’épanouissement individuel, à la dynamique économique et à la cohésion sociale de notre pays. Elles contribuent au rayonnement international de la France et à sa politique d’influence, en formant de futurs cadres de nos partenaires, et en raffermissant nos relations diplomatiques, culturelles et commerciales. Elles contribuent à l’ouverture à l’autre et à la capacité à collaborer et à échanger de nos jeunes générations.

Le concept d’immigration professionnelle et étudiante est aujourd’hui dépassé pour les personnes ayant mené des études supérieures, et ne correspond ni à leur réalité ni à leurs besoins : il est plus juste de parler de circulation des talents. Dans une économie et une société de la connaissance mondialisées, la coopération internationale en recherche et enseignement, la mobilité des enseignants-chercheurs et des étudiants sont des enjeux majeurs.