Création de la nouvelle Association pour les femmes dirigeantes de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation

Interview de Brigitte Plateau, administratrice générale de Grenoble INP et présidente de la nouvelle Association pour les femmes dirigeantes de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

Pourquoi la création de cette association ?

C’est très simple car le constat est sans appel : les femmes qui occupent une fonction de dirigeante dans les milieux de l’enseignement supérieur et de la recherche ne sont pas  nombreuses.

Quelles sont ses missions ?

Cette association a pour objet de promouvoir, sous quelque forme que ce soit, le rôle des femmes dans les instances dirigeantes de l’Enseignement supérieur et de la recherche, de toute nature : laboratoire, école, UFR, université, ComUE, département d’organismes et/ou d’EPIC, organisme, EPIC, rectorat, cabinet, ministère, direction générale des services, structures issus de l’appel « initiative d’excellence », grands projets européens, etc..
Les actions comprendront, quant à elles,  entre autre, des échanges et du partage d’expérience, l’établissement de données chiffrées et d’indicateurs, du conseil et appui à des candidatures, de l’accompagnement, de la communication vis à vis des medias et des différents acteurs.

A qui s’adresse-t-elle ?

Ses membres sont des personnes physiques ou morales. Les personnes morales désignent une personne physique les représentant. Les personnes physiques sont des personnes exerçant ou ayant exercé les fonctions de direction dans l’Enseignement supérieur et la recherche.

Et enfin, comment adhérer ?

L’inscription se fait auprès du bureau, qui statuera sur le respect des règles.  Un formulaire de candidature est à remplir et il faut s’acquitter d’une cotisation de 10 euros.
Les membres du bureau sont :  Sophie Béjean,  présidente du CNOUS, de Campus France et de la STRANES, Simone Bonnafous” , Directrice générale pour l’enseignement supérieur et l’insertion professionnelle, Valérie Cabuil, directrice de Chimie Paritech, Christine Gangloff-Ziegler, présidente de l’Université de Haute-Alsace, Armande Le Pellec Muller, rectrice de l’académie de Montpellier, chancelier des universités, Brigitte Plateau, Administratrice Générale de l’Institut polytechnique de Grenoble, Claudine Schmidt Lainé, rectrice de l’académie de Rouen, chancelier des universités.

Sur le même thème

20 avril 2018

l'IRD, le CNRS, le Collège de France, l'Université Nice Sophia Antipolis, l'Université Paris Diderot et la Conférence des présidents d'université (CPU) soutiennent la cherche (...)

9 avril 2018

Lettre aux présidentes et présidents d'université. Lundi 9 avril 2018. Gilles Roussel, président de la Conférence des présidents d'université.