Création d’Allistene, l’Alliance des Sciences et Technologies du Numérique

En présence de Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche et aux côtés de six acteurs majeurs de la recherche française, la CPU s’est engagée aujourd’hui, dans l’Alliance des Sciences et Technologies du Numérique. En tant que membre fondateur. Outre la CPU, Allistene regroupe la Conférence des Directeurs d’Écoles et Formations d’Ingénieurs (CDEFI), le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA), le Centre national de recherche scientifique (CNRS), l’Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique (INRIA) et l’Institut Télécom. La création de cette Alliance s’inscrit dans le cadre de la réforme du système recherche français qui vise à décloisonner les relations entre les acteurs, en développant les initiatives de coordination et de partenariat.

La France dispose à présent, d’une alliance de coordination dans chacun des 3 axes prioritaires de recherche identifiés par la stratégie nationale de recherche et d’innovation [l’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé (AVIESAN) et l’Alliance Nationale de Coordination de la Recherche pour l’Énergie (ANCRE)]. Une quatrième alliance, sur « L’eau, l’alimentation, l’environnement et le climat » devrait voir le jour prochainement. La CPU en sera également membre fondateur.

Sur le même thème

4 décembre 2019

La CPU organise, un séminaire consacré aux enjeux de la recherche en France...

2 décembre 2019

Pour réduire les risques de blessure tout en améliorant la performance des athlètes, il est indispensable de régler les fauteuils roulants de sport ...