Coup de projecteur : l’université d’Evry-Val d’Essonne lance l’année de la parité

14 octobre 2016

On en parle

Consciente de son rôle exemplaire sur les questions sociétales, l’université d’Evry a choisi de placer cette année universitaire sous le thème de la parité. Lancée officiellement le 14 octobre, en présence de Thierry Mandon, secrétaire d’Etat en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, cette année thématisée a pour but de mener un débat collectif afin de lutter contre les inégalités.

Pour expliquer les mécanismes à l’œuvre dans les stéréotypes, il est essentiel d’en parler, de faire prendre conscience de ses enjeux, et d’impliquer les hommes et les femmes dans ce projet de société. Fort de ce constat, l’université d’Evry proposera toute l’année des évènements ponctuels, mais aussi des rendez-vous mensuels (les midis de la parité de novembre à avril), et des concours de différentes natures : le prix de l’observation de stage, le prix du dossier licence, du mémoire de master, ouverts à tous les étudiants de l’université ou encore le concours photo à destination de tous, à partir de mars 2017.

Une charte pour lancer l’année de la parité

Le 14 octobre marquera la ratification de la charte pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans l’Enseignement supérieur par l’université d’Evry, qui avait été signée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le ministère des droits de femmes et la CPU, en janvier 2013 ainsi que la signature de la charte de la parité spécifique à l’université d’Evry. Issue d’une volonté de mettre concrètement en œuvre l’égalité hommes/femmes au sein de l’établissement, cette dernière repose sur différentes recommandations, telles que la création d’un observatoire des congés maternité.

Consulter le site dédié à l’année de la parité

Sur le même thème

27 septembre 2016

Dans le cadre de la 9ème conférence européenne sur l’égalité femmes-hommes...

7 mars 2016

A l’occasion du premier séminaire des femmes dirigeantes dans l’Enseignement supérieur, le 22 janvier, Christine Clerici...