Coup de projecteur : à l’Université d’Orléans, plongez dans le « Grand Bain 2015 »…

16 avril 2015

On en parle

Seconde édition du « Grand Bain » à l’Université d’Orléans, ce festival pluridisciplinaire destiné à présenter et faire émerger la créativité, les talents et les initiatives des étudiants. Du 1eravril à fin mai, le service culturel de l’Université valorise le talent de ses étudiants.

Expositions de photos et de bandes dessinées dans le hall de l’Université, organisations de concerts en soirée, émissions de radio en direct sur Radio Campus, expression corporelle, danses du monde, spectacles vivants, projections de courts-métrages, journée culturelle guinéenne : voici venu le printemps de la création et des initiatives étudiantes.
« Nous n’avons pas de formations artistiques en tant que telles à l’Université d’Orléans », indique Florenza Vernier, responsable du projet. « Cette initiative est donc un vrai défi pour nous ». Et avec une vingtaine de dossiers déposés, l’édition 2015 connaît un bel engouement.

Deux types de spectacles sont mis à l’honneur :
– Les spectacles issus des ateliers proposés par l’Université ;
– Les spectacles proposés directement par les étudiants investis dans une association ou sur un mode purement individuel.

Le 14 avril, par exemple, les étudiants de l’atelier cinéma organisaient une soirée courts-métrages. Au programme : « Inupiluk » de Sébastien Betbeder, prix du jury étudiant au festival de Vendôme et « Essaie de mourir jeune » de Morgan Simon, en présence du réalisateur.

Ce festival est aussi l’occasion d’offrir aux étudiants la possibilité de mener leurs projets dans des conditions professionnelles optimales : en fonction des demandes, l’Université peut mettre à disposition des étudiants un plateau technique complet, un accompagnement du projet, une campagne de communication…

Gratuit et ouvert à tous, le festival accueille aussi bien des étudiants que des invités extérieurs. « Cela donne à chacun la possibilité de découvrir le travail d’un artiste ou d’un metteur en scène », affirme Florenza Vernier.
Cette année, le festival aura lieu en avril et tout au long du mois de mai. Pour l’édition 2016, le service culturel désire prolonger le « Grand Bain » jusqu’à la fin de l’année universitaire.