Coup de projecteur : à l’Université de Rouen, la mobilité étudiante mise à l’honneur

Porter haut les couleurs de l’Université et de son territoire dans les établissements étrangers et les villes d’accueil : tel est l’objectif de l’opération Ambassadeurs lancée par l’Université de Rouen. Pour augmenter le nombre de mobilités sortantes, l’Université mise sur la valorisation du retour des anciens et la transmission de leur expérience.

249 étudiants en Erasmus+ pour l’année 2013-2014, 333 conventions avec plus de 200 établissements : l’Université de Rouen a un bon potentiel d’ouverture à la mobilité.
Cafer Özkul, son président, souhaite « faire de la mobilité une norme » en atteignant en 2020 l’objectif de 20 % d’étudiants diplômés ayant effectué une mobilité au cours de leur formation.
C’est dans cette optique que le dispositif Ambassadeurs a été créé. Il s’agit « d’informer davantage, de donner envie de partir à nos étudiants notamment en optimisant et en valorisant le retour des anciens et la transmission de leur expérience », indique Christel Outreman, Vice-présidente déléguée à l’International à l’université de Rouen.

2ème édition pour cette opération
Cette année, le lancement aura lieu le 1er avril prochain, lors de la soirée d’annonce des résultats Erasmus. A cette occasion, un quizz sur l’Europe sera mis en place et le gagnant se verra offrir son billet d’avion. Chaque étudiant recevra aussi un sweat « I love Université de Rouen » pour promouvoir son université dans le pays dans lequel il se rendra.

Une mission de valorisation de l’Université
Chaque étudiant Erasmus est ainsi appelé à devenir ambassadeur de l’Université en partageant notamment une photo de lui portant le sweat, qui sera publiée sur la page facebook dédiée. « Les étudiants sont contents de porter les couleurs de l’Université à l’étranger. A travers cette mission diplomatique, ils développent un sentiment d’appartenance fort à l’égard de leur université-mère », souligne Christel Outreman.
Les étudiants ont aussi pour mission de parler, convaincre, et de valoriser leur université, leur ville et leur territoire d’origine.
A leur retour, ils  deviendront des ambassadeurs de la mobilité auprès de leurs camarades, mais aussi des hôtes d’accueil lors des visites de délégations universitaires internationales sur les campus de l’Université afin de faire les liens avec les territoires.

Sur le même thème

17 novembre 2017

La commission vie étudiante et vie de campus de la CPU prend acte avec satisfaction des clarifications apportées...

26 octobre 2017

Malgré les efforts constants de sensibilisation faits par les établissements, la Conférence des présidents d’Université (CPU) constate...