Coup de projecteur : à l’université de Bordeaux, l’innovation à la portée de tous

9 avril 2015

On en parle

Plonger au cœur de l’impressio 3D en participant à des ateliers destinés à tous : c’est ce que propose le Fablab de l’université de Bordeaux, le 11 avril prochain. Alors qu’aujourd’hui les Fablabs se multiplient au sein des universités pour permettre aux étudiants de créer et d’innover, l’Université de Bordeaux offre cette opportunité à tous.

Phénomène incontournable d’innovation technologique, les laboratoires de Fabrication (Fablab) sont des ateliers partagés, orientés vers la fabrication du numérique. L’objectif est de mettre à destination du plus grand nombre un certain nombre de machines et de logiciels destinés à la réalisation de prototypes, pour concrétiser un projet industriel. Imprimante 3D ou vinyle, fraiseuse à commande numérique, découpeuse laser, presse thermique, scie circulaire, tout est là pour donner forme à ses projets créatifs.

A Bordeaux, une opportunité pour le grand public
Inauguré en septembre 2014, le Fablab de l’Université de Bordeaux, « Cohabit », est situé dans les locaux de l’IUT de Bordeaux, à Gradignan. Il met à disposition de ses utilisateurs des machines-outils pilotées par ordinateurs, des outils traditionnels et le savoir-faire nécessaire pour les accompagner dans l’élaboration de leurs projets. C’est un espace commun, ouvert à tous, destiné à développer la créativité, à favoriser l’esprit d’entreprise, d’innovation et l’esprit collaboratif.
L’une des spécificités de « Cohabit » est son ouverture à de nouveaux publics, et notamment à des collégiens et lycéens. Il s’agit aussi de permettre à des jeunes issus de quartiers défavorisés ou des jeunes en cours d’insertion professionnelle, d’intégrer des lieux de production numérique et d’y développer leur esprit créatif et entreprenariat.
Le 11 avril, petits et grands pourront tester l’impression 3D pour reproduire un élément cassé ou une pièce détaché introuvable, réaliser une figurine à son effigie, réaliser en direct toute sorte de petits objets, du porte-clés multicolore au projet plus complexe.
La journée sera aussi l’occasion pour les étudiants de présenter leurs réalisations, parmi lesquelles une main robotisée pour l’Industrie.

Les universités à l’heure des FabLabs
Ce sont des ateliers qui sont de plus en plus présents au sein des campus.
Depuis mars 2012, le FabLab de l’université de Cergy Pontoise, baptisé « Faclab », offre, sur un espace de 180m², un accès gratuit et illimité à vingt machines. Fort de son succès, il poursuit son développement en renforçant ses activités, en s’agrandissant, en diversifiant le profil de ses visiteurs et en proposant de la formation.
A l’université de Toulouse, un « mini festival » du FabLab  a eu lieu le 4 avril dernier. Au programme, ateliers « Scan 3D », « Marionnette robotisée », « Mathématiques, art et impression », et conférence de Neil Gershenfeld, physicien et informaticien américain et fondateur du réseau FabLab. L’équipement, la communauté, l’ambiance, la gratuité du lieu et l’ouverture à tous les publics font les atouts de ce lieu.
Le phénomène s’intensifie et on ne compte plus les universités qui hébergent un Fablab : l’université Joseph Fourrier de Grenoble, Sorbonne Université, l’université d’Orléans, la cité Descartes de l’Université Paris-Est, l’université de Poitiers, l’université Paul Sabatier de Toulouse, ou encore l’université Pierre-et-Marie Curie.

Sur le même thème

12 juin 2017

Tous les étudiants sont appelés dès aujourd’hui à participer au concours de l’Innovation Pédagogique « Le clip »...

17 mai 2017

La CPU adresse ses plus sincères félicitations à Frédérique Vidal, nommée Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation...