COP22 : les universités participeront aux débats

Du 7 au 18 novembre, le Maroc accueille la 22ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques. Les dirigeants du monde entier se retrouvent à Marrakech pour concrétiser les différents axes de l’Accord de Paris, obtenu fin 2015 lors de la COP21. La CPU est mobilisée pour réfléchir à la place de l’éducation au développement durable dans le cadre de la lutte contre les changements climatiques.

La communauté internationale se rencontre de nouveau pour le climat en cette fin d’année 2016. La COP22 a pour thème l’atténuation aux effets du changement climatique et l’innovation en matière d’adaptation.

Les enjeux de la COP22

« Le gros sujet de la COP22 sera de préciser les règles de mise en œuvre de l’accord de Paris et de se mettre d’accord sur la date de finalisation de ces règles communes », indique Laurence Tubiana, l’ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique pour la France. La COP21 s’était en effet conclue le 12 décembre 2015 sur l’adoption du premier accord international sur le climat, ratifié par 195 pays. L’autre enjeu sera de faire le point sur les engagements volontaires pris par les pays pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et contrer les effets du réchauffement.

La CPU présente pour ce rendez-vous

Pour mettre la recherche et l’éducation au développement durable au cœur de la COP22, la CPU participe à un certain nombre d’actions :

– Elle est partenaire d’un séminaire organisé par le Réseau français des enseignants en développement durable (Reunifedd) et l’université de Marrakech du 4 au 7 novembre ;

– Membre fondateur des Alliances thématiques de recherche françaises, elle est impliquée sur la recherche sur le climat et l’environnement via l’alliance pour l’environnement, Allenvi et celle pour l’énergie, Ancre, représentées lors de la COP22.

A noter : lors de la COP21, la CPU et les universités s’étaient très largement mobilisées et un grand nombre d’actions avaient été proposées dans les établissements d’enseignement supérieur français.

La Conférence des parties, qui constitue l’organe suprême de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, se réunit chaque année lors d’un sommet mondial où sont prises des décisions pour respecter les objectifs de lutte contre le changement climatique. Comme pour chaque COP, la COP22 comprendra la « zone bleue », partie réservée aux négociations et placée sous l’autorité de l’ONU et une « zone verte » qui rassemble la société civile, les entreprises et les autres acteurs non étatiques.

Lire « Les sept enjeux de la COP22 » sur le site « The conversation France »

Sur le même thème

14 novembre 2017

Le 14 novembre 2017, la 5e assemblée annuelle des référents DD&RS de l’enseignement supérieur ...

23 mars 2017

Le 8 mars dernier se tenait, dans les locaux de la Caisse des Dépôts, le séminaire...