Convention CPU - Paris 2024 : pour Thierry Rey, l’engagement des universités est un « soutien primordial » et « un beau symbole »

Alors que la candidature de Paris aux Jeux Olympiques et Paralympiques pour 2024 est actuellement étudiée de près par le comité international olympique (CIO), la Conférence des présidents d’université se mobilise pour promouvoir et soutenir la candidature de Paris. En signant une convention de coopération avec Paris 2024, le 15 juin 2017, en séance plénière de la CPU, les deux parties officialisent leur partenariat. Thierry Rey, champion olympique de judo et parrain de l’évènement, revient pour le site de la CPU sur l’importance du soutien des universités, « élément fondamental à l’approche de la décision finale qui sera rendu par le CIO à Lima le 13 septembre ».

CPU : Que représente le soutien des universités à la candidature de la France aux Jeux Olympiques et Paralympiques pour le comité Paris 2024 ?

Thierry Rey : Pour Paris 2024, le soutien des universités est un élément fondamental à l’approche de la décision finale qui sera rendue par le CIO à Lima, au Pérou, le 13 septembre prochain. Paris 2024 est la candidature de tout un pays et nous sommes, depuis le début de la candidature, dans une dynamique de rassemblement. En ce sens, le soutien des universités est primordial car il témoigne du soutien du monde universitaire français à travers les présidents, les professeurs et les étudiants. Cela représente également un beau symbole puisque le Comité International Olympique a été créé en 1896 par le Baron Pierre de Coubertin à la Sorbonne, preuve que le monde universitaire français est associé à l’olympisme depuis le début !

       Si la candidature de Paris est retenue, dans quelle mesure les universités pourront s’impliquer dans le projet? 

Les Jeux Olympiques et Paralympiques sont le plus grand événement au monde, toutes catégories confondues. Paris 2024 a pour objectif de placer le sport au cœur de la société et en ce sens, les universités seront un partenaire de premier plan pour développer la pratique sportive des étudiants, notamment pour les étudiants en situation de handicap, valoriser les infrastructures sportives des universités, développer la recherche dans le domaine du sport et des grands événements sportifs et renforcer l’accompagnement des sportifs de haut niveau dans leur parcours universitaire.

     Que représente pour vous la nomination de Laura Flessel au ministère des Sports ?

Laura a été une immense championne. En tant que double championne Olympique et porte drapeau aux Jeux de Londres, elle est une grande ambassadrice du sport en France. Elle s’est aussi engagée sur des problématiques de fond que ce soit au Conseil Economique, Social et Environnemental dont elle a été membre, au Conseil National du Sport où elle avait la charge de la concertation sur le projet de loi d’orientation du sport ou encore en tant qu’ambassadrice de l’UNESCO. Paris 2024 a mis les athlètes au cœur de son projet et la nomination de Laura Flessel en tant que ministre des Sports correspond à cette ligne directrice. Elle incarne parfaitement le soutien de l’Etat derrière notre candidature.

Regarder le clip vidéo de présentation des Jo 2024

Sur le même thème

3 juillet 2017

« Si la France fait partie des grandes puissances mondiales, c’est à l’excellence de notre éducation, de notre enseignement supérieur, de notre recherche qu’elle le doit »

23 juin 2017

Dans le prolongement du dernier colloque annuel de la CPU « Pensons l’université pour l’avenir »- Reims 2017 , le média en ligne Newstank Education publie un dossier...