Contrôle Continu intégral : la CPU approuve la motion votée par le comité de suivi licence et dénonce l’abandon inadmissible du dispositif

30 juin 2016

Position

Motion du Comité de suivi licence (adoptée à 19 voix pour, 1 contre et 1 abstention ; 2 refus de prendre part au vote)

 

Le Comité de Suivi de la Licence et de la Licence Professionnelle vient d’apprendre que contrairement à ce qu’avait promis le ministère, le projet d’arrêté permettant l’organisation d’une expérimentation du Contrôle Continu Intégral ne sera pas présenté au prochain CNESER. Le CSL dénonce cette nouvelle dérobade du ministère sur le sujet relatif au Contrôle Continu Intégral. Soucieuse de la réussite étudiante, la demande de ces établissements était simple, celle d’une expérimentation. Après de multiples changements de ligne politique, les universités volontaires, confortées par les déclarations de Thierry Mandon en marge de la présentation du Plan de Simplification dans l’Enseignement Supérieur ont entamé un travail de profond remaniement des maquettes pédagogiques et des modalités d’évaluation afin de mettre en œuvre ce dispositif pédagogique.

 

Le Ministre en a donné le cadre fin avril :

  • Nombre d’établissements,
  • Durée de l’expérimentation,
  • Régimes Spécifiques d’études aux étudiants dans des situations particulières,
  • Nombre minimal d’évaluations par semestre,
  • Votes en conseil,
  • Evaluation du dispositif.

 

A l’issue de ce travail intense sur plus d’un mois, et tandis que les universités avaient fait voter un cadre d’expérimentation, le ministère se relance dans un jeu de stop-and-go et met les universités volontaires et la communauté universitaire au pied du mur. Il est inacceptable de découvrir à la veille de la période estivale que les équipes pédagogiques devraient être amenées à revoir l’ensemble du travail qu’elles ont effectué pour la mise en œuvre de ce dispositif afin d’assurer une rentrée dans de bonnes conditions. A cette fin, nous demandons instamment au ministère de remettre à l’ordre du jour du prochain CNESER la présentation du cadre d’expérimentation prévu afin que les équipes pédagogiques ne se sentent pas désavouées ni démotivées. De plus, nous espérons vivement que le principe du Contrôle Continu Intégral fera l’objet d’un travail de réflexion approfondi sur base de ces expérimentations.