Confinement : la CPU prône 3 mesures immédiates pour ses étudiants

10 novembre 2020

Communiqués

La CPU a alerté sur les conséquences de la décision du gouvernement de limiter le présentiel dans les universités. Éviter le risque considérable de perdre le lien avec de nombreux étudiants nécessite des mesures vigoureuses. La CPU demande au gouvernement un soutien sur 3 axes : maintenir en l’état les mesures minimales d’ouverture des établissements, notamment pour l’accueil des examens et l’accès des étudiants à certains services et enseignements pratiques ; financer des mesures exceptionnelles pour le tutorat et le mentorat et réunir les opérateurs télécoms afin de proposer des forfaits données mobiles adaptés à cette période pour nos étudiants.

Depuis l’annonce du confinement, tous nos établissements se sont engagés résolument pour basculer leurs enseignements en distanciel, comme ils avaient su le faire en mars dernier, dans des conditions d’urgence. L’accueil des enseignements de travaux pratiques en petits effectifs, l’accès aux services sur rendez-vous et l’accueil d’examens se met rapidement en place, en lien avec les rectorats, et dans le strict respect des jauges sanitaires.

Ce maintien a minima des établissements doit se poursuivre : la CPU continue d’alerter face au risque majeur de perdre le lien avec les étudiants. C’est vrai pour tous les étudiants, mais particulièrement pour les primo-entrants, qui n’ont pas encore les codes du travail dans le supérieur, ainsi que les étudiants, nombreux, en situation de fracture numérique et de fragilité sociale.

Tout d’abord, la possibilité de maintenir une activité de travaux pratiques, et celle d’accueillir les examens dans les meilleures conditions sanitaires possible, est très importante.

De plus, il nous apparaît essentiel de pouvoir maintenir dans des conditions favorables un contact pédagogique minimal, et au-delà, un contact humain avec nos étudiants. Or, pour éviter un décrochage massif, nos moyens sont contraints.

La CPU le réaffirme solennellement, alors que nos universités, nos étudiants ont fait et font preuve d’un esprit de responsabilité remarquable :

  • Le soutien de l’Etat est indispensable, face aux besoins nouveaux liés à la fermeture physique des universités, par exemple le suivi personnalisé avec du tutorat et du mentorat.
  • Le soutien de l’Etat est aussi indispensable pour obtenir des opérateurs télécoms des mesures spécifiques pour nos étudiants, victimes de forfaits data inadaptés à la nouvelle situation.


La formation d’1,6 million de jeunes qualifiés est en jeu.
La CPU le réaffirme. Oui, il faut lutter contre les risques, mais TOUS les risques.

Sur le même thème

26 novembre 2020

Le Premier ministre a précisé pendant sa conférence de presse de ce jeudi 26 novembre 2020 souhaiter rencontrer...

23 novembre 2020

Recherche, innovation, soins : dans le cadre de l’urgence sanitaire, depuis plusieurs mois déjà...