Concours Génération Développement durable : les nominés sont…

Les noms des gagnants du concours Génération développement durable sont désormais connus : pour cette douzième édition, les projets Infility, Zephyr et Plastic Lorraine sont récompensés. Intégrées à deux projets sur trois, l’université de Lorraine est à l’honneur cette année.

C’est un concours qui invite les étudiants à proposer des projets concrets et des solutions pratiques pour inventer le monde de demain.

Design, informatique, urbanisme, transports, services à la personne, industrie, nouvelles technologies, technologies de l’information et de la communication…, le concours était ouvert à tous les sujets. Il s’adressait à tous les étudiants de bac à bac + 5. Mené individuellement ou en groupe, les équipes pouvaient être composées d’étudiants issus de formations différentes.

Des projets ambitieux et innovants

Le premier prix est décerné au projet « Infility », porté par Olfa Lopez ((École Européenne d’Ingénieurs en Génie des Matériaux) et David Grandmougin (Université de Lorraine). « A travers ce projet, nous souhaitons rendre l’impression «3D écologique tout en stimulant l’imagination et la créativité de ses utilisateurs. Nous proposons aux propriétaires d’imprimantes 3D, mais aussi à tous ceux qui ont envie de découvrir cette technologie fascinante, des nouveaux matériaux d’impression aux propriétés innovantes », indiquent-ils. L’Université de Lorraine fait partie des porteurs de ce projet.

Le deuxième prix est décerné au projet Zéphir porté par Cédric Tomissi et Julie Dautel (Sciences Po Paris). Pour apporter une réponse à l’électrification des zones isolées des pays en développement, le projet entend développer une technologie de panneaux solaires ultralégers et performants. L’objectif : concevoir des kits photovoltaïques qui se déploient rapidement et simplement sur le terrain.

Le troisième prix est attribué au projet Plastic Lorraine, porté par l’université de Lorraine. Jordan Ominetti et Dylan Freyermuth (IUT de Saint-Avold – Université de Lorraine) sont à la tête de ce projet qui entend recenser quelques sources locales d’approvisionnements de régénération des déchets plastiques industriels et commerciaux et à quantifier précisément les gisements et les flux de ces déchets dans les entreprises. Il vise aussi à la sensibilisation des entreprises au recyclage et à la valorisation, d’où l’utilisation d’un diagnostic.

Un an d’accompagnement de projet pour le premier prix

Le premier prix reçoit 3500 euros et 1 accompagnement de projet par l’un des partenaires du prix.
Le deuxième prix reçoit 2500 euros et le troisième prix 2000 euros.

Parmi les critères de sélection, le jury a été particulièrement attentif cette année à l’intérêt du projet, la faisabilité, la présentation, la forme, le coût global de la réalisation, l’implication des parties prenantes sollicitées autour du projet.