Colloque à l’université de Caen-Normandie : visionnez les vidéos de la journée

8 décembre 2016

CPU Infos

Le 30 novembre dernier, à l’université de Caen-Normandie, la Conférence des présidents d’université organisait le colloque « Devenir citoyen à l’ère numérique : enjeux scientifiques et éducatifs », en hommage à Pierre Sineux, ancien président de l’université de Caen, décédé le 4 février dernier. Les quatre tables rondes qui ont rythmé la journée ont donné la parole à différents acteurs qui ont pu échanger sur les contours d’une politique éducative dont l’objectif est la formation du citoyen hyper connecté du XXIe siècle. Sophie Vulliet-Tavernier, directrice des relations avec les publics et la recherche à la Commission Informatique et Liberté (CNIL) et Henri Isaac, président de Renaissance Numérique et professeur à l’université Paris Sciences et Lettres participaient à ces réflexions et reviennent sur les débats clés de cette journée.

CPU : Pour contribuer à la construction d’une culture numérique commune et citoyenne, que doit-on enseigner et comment ?

Sophie Vulliet-Tavernier : A la CNIL et plus précisément au niveau du collectif « Education au numérique », nous considérons que la culture générale citoyenne numérique ne peut évidemment pas se limiter au seul apprentissage du code informatique ! L’essentiel est d’inculquer aux jeunes, les valeurs citoyennes du numérique – liberté, égalité, fraternité ; laïcité ; refus des discriminations… – en leur faisant comprendre les enjeux économiques et sociétaux qui en découlent.

Pour illustrer cette idée, prenons l’exemple de la récupération des données personnelles. La plupart des citoyens, en particulier les jeunes, pensent que le fait d’indiquer ses données personnelles sur un site Internet est un acte anodin. En réalité, certaines plate-formes, telles que Facebook ou Amazon, collectent ces informations à des fins purement commerciales. Les utilisateurs ne sont pas toujours conscients de l’utilisation de leurs données et qu’ils détiennent un droit sur ces données : droit d’accès, droit de les faire effacer, droit d’obtenir le déférencement de ses données sur les moteurs de recherche… La pédagogique prend ici tout son sens, car il est fondamental d’être en possession de l’information et des outils pour décider des actions à mener.

Pour sensibiliser les jeunes à toutes ces questions, le programme « Education numérique » lance la 3e édition du concours « les trophées Educnum ». Tous les étudiants, de 18 à 25 ans, sont appelés à proposer des ressources pédagogiques (vidéos, affiches, serious game) à destination des plus jeunes (10-14 ans) sur le thème du respect de la vie privée sur les réseaux sociaux et les sites marchands.

En fait, le travail d’éducation au numérique concerne toutes les tranches de population. La CNIL encourage ainsi le droit de la formation au numérique tout au long de la vie.

Henri Isaac : C’est évident : le numérique ne s’arrête pas à la maîtrise du code et n’est absolument pas suffisant pour développer une culture numérique et pour comprendre les valeurs citoyennes qui s’y rattachent.

On pourrait, par exemple, lancer l’idée d’intégrer l’enseignement du numérique aux cours d’instruction civique, au collège et au lycée.

J’ai en tête, une autre idée qui m’apparaît être un enjeu majeur pour les années à venir : la démocratie participative. A l’ère du numérique, on doit se poser les questions de ce que signifie participer à l’élaboration du vivre-ensemble. Offre-t-on suffisamment d’acquis et compétences pour que chaque citoyen contribue à l’élaboration des réglementations et des lois et participe à l’évaluation des politiques publiques ? Ce sont des questions qui nous concernent tous en tant que citoyen. Mais, cela nécessite des compétences numériques que nous ne possédons pas tous pour pouvoir participer aux débats. Et il est fondamental de former les citoyens à l’éthique qui entoure ce débat. Le travail qui nous attend sur cette question est immense car il est, pour l’instant, totalement absent des logiques de formation.

Consulter le programme du colloque

Regarder les vidéos du colloque

Photo : Ouverture du colloque par Jean-Loup Salzmann, président de la CPU