Charte égalité Femmes/Hommes dans les établissements de l’enseignement supérieur et la recherche

La CPU a signé le 28 janvier 2013 la charte pour l’égalité entre les femmes et les hommes avec Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes. Cette charte dont Pierre Tapie et Christian Lerminiaux sont également signataires associe la quasi totalité des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, en engageant également la CGE et la Cdefi.

Depuis 2009 et l’adoption de sa première charte pour l’égalité entre les femmes et les hommes, la CPU a mis en œuvre différentes actions pour promouvoir  l’égalité et la parité dans l’enseignement supérieur. Aujourd’hui elle franchit un nouveau pas en s’engageant, avec les autres conférences, dans une démarche plus complète et globale touchant toutes les communautés et missions des établissements et en inscrivant ses résolutions dans la durée.

Comme l’ont rappelé les ministres, les actions promues par la charte visent à permettre l’égale présence des hommes et des femmes à tous les postes, dans les universités. Les mesures relatives à la parité dans les conseils centraux des universités, qui figurent dans le projet de loi du gouvernement sur l’enseignement supérieur et la recherche doivent à ce titre être saluées, tout comme la récente élection de Corinne Mencé-Caster à la tête de l’université des Antilles et de la Guyane, dont se félicite la CPU, portant le nombre de présidentes d’université à 9 (sur 77).

La CPU poursuivra son engagement  pour la parité notamment par sa présence au sein du Comegal, et par les propositions qui seront portées dans le cadre de son colloque “les femmes et les hommes qui font l’université” des 15, 16 et 17 mai, à Rennes.

 

Sur le même thème

7 décembre 2018

Création de cellules d’accueil et d’écoute dans les universités...

23 novembre 2018

Conférences, tables rondes, pièces de théâtre...