« Campus Monde en Musiques » : Olivier Poivre d’Arvor appelle les universités à se mobiliser

30 mai 2016

CPU Infos

A l’occasion de la fête de la musique, le 21 juin prochain, Campus France lance « Campus Monde en Musiques ». Partout en France, les étudiants étrangers sont invités à jouer et à faire entendre leurs partitions sur des scènes qui leur sont dédiées, dans les villes ou sur les campus, avec la complicité des établissements d’enseignement supérieur qui les accueillent.
L’événement s’intègre au « Grand Tour », qui vise à mettre en lumière l’attractivité culturelle de la France et dont Olivier Poivre d’Arvor, ambassadeur de l’attractivité culturelle, a la charge. En amont de « Campus Monde en Musiques », il revient, pour le site de la CPU, sur la philosophie du projet et souligne le rôle phare de l’université française en matière d’attractivité.

CPU : Quelle est la philosophie de « Campus Monde en Musiques » et plus largement du Grand Tour? Quelle forme prendra l’événement et en particulier dans les universités ?

Olivier Poivre d’Arvor : Au XVIIIe siècle, le « Grand Tour » était un voyage effectué par les jeunes européens pour découvrir l’Europe. Nous avons gardé le même esprit, même si cette fois, c’est de la France dont il est question. Entre janvier et juillet 2016, une cinquantaine de manifestations est organisée parmi lesquelles, « Nuit des idées », des festivals, des expositions… L’objectif est d’attirer des publics Français, mais aussi les étrangers, de passage en France.

En ce qui concerne « Campus Monde en Musique », il s’agit de l’intégrer à la Fête de la musique qui aura lieu le 21 juin prochain. Grâce à cet évènement, nous voulons faire entendre la musique des étudiants étrangers vivant en France. Il faut savoir que la France en accueille, chaque année, plus de 300 000, ce qui est considérable. Or, les étudiants étrangers sont une population très discrète et peu visible.

J’ai trouvé intéressant de les inviter à faire entendre leur musique en les associant à la Fête de la musique.

« Campus Monde en Musiques » est une invitation, une proposition. Il ne s’agit pas d’imposer quoi que ce soit. Mais je compte vraiment sur les universités pour qu’elles se mobilisent et valorisent cet événement. Je pense que les universités ont tout intérêt à promouvoir la vie culturelle à l’université, car elles recèlent un formidable vivier de jeunes artistes et de créateurs.

Pourquoi cette édition est-elle particulièrement dédiée aux étudiants étrangers ? Quel rôle jouent–ils dans l’attractivité culturelle de la France ?

A travers « Campus Monde en Musiques », nous voulons mettre à l’honneur le rôle des étudiants étrangers en France. Avec ses 300 000 étudiants étrangers, la France se situe à la troisième place, derrière les Etats-Unis et le Royaume Uni, des pays accueillant le plus d’étudiants étrangers et le premier pays non anglo-saxon !

L’apport de ces étudiants à la vie universitaire est considérable. Sur les campus, par exemple, le formidable brassage humain permet aux étudiants français d’être en contact avec d’autres cultures, ce qui leur offre une ouverture unique sur le monde. C’est d’autant plus important que les étudiants français voyagent moins que les autres, les Anglo-Saxons notamment.

Ce que l’on sait peu, c’est que la France est sur le podium en termes d’accueil des étudiants étrangers. L’Hexagone a parfois l’image d’un pays qui ferme ses frontières, qui s’inquiète des migrants et qui ne serait pas dans la course des grands centres universitaires mondiaux. Je dis que ce n’est pas conforme à la réalité d’autant que la demande de formation de la part des étudiants étrangers est en hausse constante.

C’est aussi un enrichissement incroyable pour notre propre culture. Rappelons que le foyer culturel français du début du XXe siècle a permis l’émergence de grands artistes qui ne sont pas nés en France : je pense notamment à Miro, Chagall, Giacometti, Dali et tant d’autres… L’imprégnation de ce qui vient d’ailleurs est capitale !

Enfin, les étudiants étrangers sont les meilleurs ambassadeurs de la France dans le monde. Quand ils quittent la France pour de nouveaux horizons, ils parlent souvent très bien notre langue et ont très certainement aimé notre pays, quand ils n’y laissent pas, pour certains, un peu de leur cœur. Et puis, il est probable qu’ils revendront un jour en France en tant que touriste ou pour y vivre à nouveau.

Dans quelle mesure l’Université est-elle moteur dans l’attractivité culturelle de la France ? Selon vous, quelles seraient les actions – en lien avec le territoire notamment – qu’il faudrait mettre en place, rapidement, pour renforcer cette attractivité ?

Sans me substituer ni aux présidents de région, ni aux maires des grandes villes et agglomérations, ni aux présidents d’université, il y a, je pense, un enjeu qui n’est pas pris en compte encore suffisamment. Il serait bon de créer, par exemple, au niveau des régions et des grandes métropoles, des conseils d’attractivité qui regrouperaient, à la fois des éléments d’ordre touristique, d’ordre économique, et d’ordre culturel. Il est important de croiser ces éléments car, si, pour les régions, le tourisme est une ressource essentielle, il faut aussi y associer la dimension culturelle.

Un autre sujet tourne autour de la dimension académique, étudiante et éducative des régions. Une région qui va bien est une région qui produit du savoir, de la formation et de la transmission. Dans le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche, cette dimension est capitale. C’est un enjeu majeur, souvent cité dans les programmes des candidats à la présidence de la République, et qui est un peu oublié par la suite.

Lire l’article sur Campus Monde en Musiques, sur ce site
Regarder le clip vidéo sur la page Facebook de “Campus Monde en Musiques”

Pour vous associer à “Campus Monde en Musiques”, contactez Wieslawa Nowicka : Wieslawa.NOWICKA@campusfrance.org

« Les lieux Campus Monde en musique :

PARIS
CROUS de Paris : 3, rue Mabillon, 75006 Paris (17h)
Campus France : 28, rue de la Grange aux Belles, 75010 Paris (17h-19h30h) (*)
Auditorium de l’INALCO : 65, rue des grands moulins, 75013 Paris (13h-22h)
Télécom Paris Tech : Amphi Thévenin, 46, rue Barrault, 75013 Paris (12h30-14h)
Ministère des Affaires Etrangères : 27, rue de la Convention, 75015 Paris (12h-14h)
Café des Roumains : Chez Gusto, 93, rue de la Jonquière, 75017 Paris (20h-23h30)

CLERMONT-FERRAND
Scène Radio Campus : place de la Victoire, 63000 Clermont-Ferrand

POITIERS
Place Charles de Gaulle : Place Charles de Gaulle, 86000 Poitiers
Université de Poitiers : 15, rue l’Hôtel Dieu, 86000 Poitiers

STRASBOURG
Médiathèque André Malraux : Scènes Cultures Urbaines, 1 presqu’île Malraux, 67100 Strasbourg

LYON
Centre commercial régional de la Part-Dieu : 17 rue du Dr Bouchut, 69003 Lyon

ARRAS
En terrasse de l’Annexe café : 2 Rue Baudimont, 62000 Arras

GRENOBLE
Bar À Bière Les Berthom : 1 rue Saint Hugues 38000 Grenoble

REIMS
Résidence Charbonneaux : 55 av. de Laon et 6 rue du Mont d’Arène, 51100 REIMS

LORIENT
Boulevard Général Leclerc, Lorient