Brèves de séance du 17 mars 2011

25 mars 2011

Brèves de séance

EUA : les universités françaises membres de l’association européenne de l’université (EUA) seront présentes en nombre à Aarhus, le 14 avril prochain, pour élire le futur président de l’EUA et de nouveaux membres de son board (équivalent du conseil d’administration).

La CPU et les alliances : la Conférence des Présidents d’Université est membre fondateur des 5 alliances de recherche, créées depuis 2 ans : Aviesan, Allenvi, Allistene, ANCRE, Athena. Des représentants de la CPU sont présents dans les instances de gouvernance des alliances, et dans leurs structures de valorisation. Les universités sont également présentes via de nombreux experts.
Les alliances visent à permettre la coordination entre acteurs de la recherche, l’aide à la programmation de l’ANR et à promouvoir un partenariat étroit avec les entreprises du secteur.
La CPU continuera à s’impliquer activement dans le fonctionnement des alliances notamment en capitalisant l’expérience des universités, en coordonnant leur activité et en suscitant l’adhésion des universitaires au mode de fonctionnement des alliances.

Un récent changement témoigne de l’évolution des acteurs présents dans les alliances : dans le cadre d’Aviesan, les contrats hospitalier de recherche translationnelle (CHRT), jusque là uniquement ouverts à des personnels techniques ou de recherche pourront ainsi également l’être aux enseignants-chercheurs.

Sommet international des universités : une cinquantaine d’universités des cinq continents seront présentes lors des deux réunions organisées sur le thème -on ne peut plus prégnant – « développement durable et société de la connaissance » à Besançon, fin avril, puis Dijon, début mai.
Ces deux sommets, coordonnés par un secrétariat situé à l’université de Tôkyô, seront dédiés à la nation japonaise. Les présidents ont pu apprécier la rigueur de leurs collègues japonais qui sont venus poursuivre à Paris, en dépit des événements actuels, leur engagement pour l’organisation des sommets.

Evolution des programmes européens tout au long de la vie, un projet franco-allemand : les présidents d’université ont adopté à l’unanimité une série de propositions visant à améliorer ces programmes : leur structure, la part qu’ils consacrent à la mobilité des différents acteurs et les possibilités de cumuler les périodes de mobilité, le développement de formations conjointes en Europe et la gouvernance des programmes. Certaines de ces positions étant proches de celles de l’homologue allemande de la CPU, la HRK, elles seront adressées conjointement par les deux conférences à la Commission européenne.

Séminaire sur l’engagement étudiant : organisé, symboliquement, le 21 avril prochain, après la prochaine CPU plénière, ce séminaire permettra de mettre en valeur le travail accompli sur la reconnaissance et la valorisation des compétences acquises par l’engagement, et abordera également la question du service civique, en présence, normalement, de Martin Hirsch. La charte sur la valorisation des engagements étudiants sera proposée à la signature à l’issue de ce séminaire.

Evaluation des enseignants-chercheurs : les présidents d’université ont exprimé le souhait que soit organisée une rencontre avec la CP CNU, afin d’échanger sur les pratiques et propositions possibles dans le cadre de l’autonomie des universités.

Une bonne Idex : les présidents d’université, réunis en CPU plénière la même semaine que les auditions des porteurs d’Idex, ont souligné la nécessité de transparence des sélections et décisions opérées, qu’elles soient de nature scientifique, procédant des évaluations, ou politique. Cette sincérité des décisions est un gage de respect à témoigner aux universités, dont les équipes et personnels ont fourni des efforts considérables et remarquables pour présenter leurs projets.

Matricules 122 et 123 : deux nouveaux membres associés rejoignent la CPU : les Pres Sorbonne Universités et Université européenne de Bretagne, portant ainsi le nombre de membres de la Conférence à 123.

Comité de suivi LRU : les présidents d’université ont souhaité inviter à un échange le président du comité de suivi de la loi LRU, Jean-Marc Schlenker, et Françoise Bévalot, qui en a assuré la présidence par intérim durant plusieurs mois. Pour rappel, le comité, chargé de l’évaluation de la LRU peut faire des propositions et recommandations, notamment de nature législative, qu’il exprime sous forme d’un rapport adressé au parlement et aux différentes représentations du CNESER (Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche).
Le rapport 2010 du comité interroge notamment l’équilibre entre autonomie et stratégie d’établissement, la place des universités dans leur environnement et leurs relations avec l’Etat. M Schlenker et Mme Bévalot ont présenté les propositions, concrètes, en particulier sur l’organisation des CA et leurs liens avec les autres conseils, le rôle des personnalités qui le composent et leur formation, la structuration des sites, le subtil équilibre entre régulation et contractualisation d’un Etat stratège avec des établissements autonomes…
Les échanges avec les présidents d’université ont permis de dégager de nouvelles pistes de réflexion pour le comité en 2011, qui étudiera les différentes structures et initiatives de coopération, les modes de gestion des établissements, les modes de régulation et d’acquisition de l’autonomie des universités.

 

7 août 2019

De nombreuses études le montrent : le soleil nous rend de bonne humeur...

7 août 2019

Pour produire de l’électricité renouvelable au plus près de sa consommation, il faut valoriser le gisement solaire en ville...