Baisse des subventions du programme ERASMUS + : la CPU demande des clarifications urgentes

1 octobre 2021

Communiqués

En cette rentrée 2021, les universités françaises ont été surprises de constater une baisse importante du montant global des subventions européennes au bénéfice de la mobilité des étudiants. La Conférence des présidents d’université (CPU) demande des clarifications urgentes.

Les dotations notifiées aux universités au mois de septembre 2021 au titre du programme européen ERASMUS + pour la mobilité internationale en 2021-2022 connaissent une baisse globale inédite. Pour certains établissements, celle-ci va du tiers à plus de la moitié des subventions versées lors des exercices précédents, les mettant dans la plus extrême difficulté pour tenir leurs engagements à l’égard des étudiantes et des étudiants.

Alors que la Présidente de la Commission européenne, Mme Ursula von der Leyen, a annoncé, lors de son discours sur l’État de l’Union le 15 septembre dernier, vouloir « faire de 2022 l’Année européenne de la jeunesse », cette mesure, outre le flou des critères qui entoure sa mise en œuvre, peut surprendre de la part des instances européennes et appelle des clarifications urgentes.

Pour la CPU, tout doit être fait pour relancer un processus mis à mal par la pandémie et permettre un retour à la normale. C’est aussi l’enjeu de la future présidence française de l’Union européenne.

L’Europe de la jeunesse passe aussi par l’encouragement de la mobilité.

Sur le même thème

14 octobre 2021

Le 30 septembre 2021, la CPU et la Conférence des Doyens...

24 septembre 2021

Franco-Italian scientific and university cooperation is based both on the programs managed by the Franco-Italian University...