Art + Université + Culture : une journée dédiée à la recherche dans l’art

31 octobre 2014

CPU Infos

Organisée par l’université de Reims Champagne-Ardenne, Art + Université + Culture (A+U+C), et Canopéea (collectif de réflexion sur l’éducation artistique et culturelle), cette journée entend lancer une dynamique nationale sur la façon dont l’enseignement supérieur et les territoires peuvent s’organiser pour favoriser la recherche dans l’art.

Organisée par l’université de Reims Champagne-Ardenne, Art + Université + Culture (A+U+C), et Canopéea (collectif de réflexion sur l’éducation artistique et culturelle), cette journée entend lancer une dynamique nationale sur la façon dont l’enseignement supérieur et les territoires peuvent s’organiser pour favoriser la recherche dans l’art.
L’introduction des disciplines artistiques et de l’action culturelle à l’Université a permis l’émergence du concept de recherche-création. Ces innovations méthodologiques ont donné lieu depuis quelques décennies à des analyses et des réflexions visant à baliser le terrain et à poser des repères pour comprendre les processus de création, pour faciliter les collaborations interdisciplinaires et pour accompagner la transmission en milieu académique.
La recherche/création dans le champ artistique ouvre des pistes d’expérimentation et de coopération entre les universités, les établissements d’enseignement supérieur « culture » (tels que les conservatoires nationaux, les écoles d’architecture, les écoles d’art, l’école supérieure de la marionnette…), mais aussi entre les artistes, donneurs d’ordre et médiateurs.

Ouverte à tous (chercheurs, artistes, structures et acteurs culturels, élus et décideurs, structures privées), la journée sera organisée autour de deux ateliers :
– Pourquoi les artistes ont-ils besoin de faire de la recherche ?
– Comment et avec quels moyens peut-on contribuer à produire, soutenir, nourrir ou accompagner la recherche/ création dans le champ artistique ?
A la lumière des récits d’expériences de ceux qui ont participé à des processus de recherche/création, cette journée permettra d’étudier comment ces derniers ont fait évoluer les pratiques professionnelles dans de nombreux champs d’action.

L’évènement est initié par l’association Art + Université +  Culture, réseau des services culturels universitaires. Evelyne Ducrot, sa co-présidente, revient pour la CPU sur le rôle et les missions de ce réseau.

3 questions à Evelyne Ducrot
Co-présidente d’AUC

1) Quels sont les rôles et les missions de l’association que vous présidez ? Comment AUC contribue-t-elle à ouvrir l’Université sur la société ?

Art + Université  + Culture  se fait l’écho de ce qui se passe dans les universités au niveau culturel. Nous sommes un réseau professionnel qui relie les services culturels des établissements d’enseignement supérieur, et ce depuis 1990. Notre mission est de mettre en avant l’action culturelle dans l’enseignement supérieur, de la valoriser, d’échanger sur les bonnes pratiques et sur les enjeux. Cela nous permet de mettre le doigt sur les difficultés rencontrées au sein des établissements, mais aussi sur les avancées tant au niveau de l’organisation, des financements, des métiers que des enjeux.
En parallèle, nous effectuons un travail de veille sur tous les éléments qui constituent la vie culturelle à l’Université.
A titre d’exemple, nous avons un gros travail enclenché, avec la CPU, sur la question du paiement des artistes qui reste encore problématique au sein des établissements.

2) Le 12 juillet 2013, une convention « Université, lieu de culture » a été signée entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le ministère de la Culture et la Conférence des présidents d’université : comment cette convention appuie-elle la place de l’action culturelle à l’Université ? Quelle est le rôle d’AUC ?

Relayée dans les établissements et dans les Directions Régionales des Affaires Culturelles (DRAC), cette convention affirme la place de l’action culturelle, lieu du croisement entre l’enseignement, la recherche, la vie de campus, la cité, dans les missions fondamentales de l’Université française.
Cette convention a pour nous une particularité précieuse : elle est aussi signée par la CPU. Cela renforce l’implication de chaque établissement à travers sa gouvernance. Cette convention reprend un certain nombre d’éléments que nous portons au jour le jour dans nos établissements et conforte notre action au quotidien depuis tant d’années. Elle permet aussi de mettre en exergue le fait qu’un  service culturel dans un établissement répond à ses missions de service.

3) Le 6 novembre prochain, une journée est organisée à Reims sur le rapprochement entre les établissements d’enseignement supérieur relevant du ministère de la Culture, l’Université et les collectivités : quel est l’enjeu de cet évènement ? Selon vous, quelles pistes peut-on envisager pour rendre ce rapprochement effectif ?

L’objectif est de dresser un état des lieux de ce qui existe et de faire un certain nombre de préconisations. Il s’agit aussi d’établir des passerelles et de trouver des méthodes de travail communes.
C’est la Champagne-Ardenne qui a été choisie car elle détient un caractère exemplaire en matière de bonnes pratiques sur le rapprochement entre recherche et création.
L’évènement mettra en avant deux questions:
– Les artistes et la nécessité de faire de la recherche ;
– Les moyens pour rendre effective la recherche/création dans le champ artistique.
La journée sera aussi l’occasion de définir un vocabulaire commun car les mots n’ont pas forcément le même périmètre au sein des établissements d’enseignement supérieur du monde de la culture  ou au sein des universités.

Sur le même thème

17 mai 2017

La 70eme édition du Festival de Cannes aura lieu du 17 au 28 mai...

27 mars 2017

Cette année, les journées des arts et de la culture dans l’Enseignement supérieur (JACES) ont lieu...