Annulation d'épreuves des ECNi : des dysfonctionnements inadmissibles

La Conférence des Présidents d’Université s’émeut des conditions dans lesquelles se déroulent les ECNi, conduisant à l’annulation d’épreuves et à la nécessité de mettre en place des épreuves de rattrapage le jeudi 22 juin.

La CPU adresse son soutien aux étudiant.e.s concerné.e.s par ce report d’épreuves et souhaite qu’une instruction rigoureuse soit menée avant de faire la pleine lumière sur les dysfonctionnements, les circonstances et les responsabilités qui ont conduit à cette situation préjudiciable pour l’ensemble de la communauté universitaire. La CPU remercie sincèrement les personnels des universités pour leur mobilisation exemplaire et constante pour l’organisation de ces épreuves.

Il  est aujourd’hui important de tout mettre en œuvre et de prendre les mesures qui s’avèreront nécessaires après instruction des faits survenus cette année, pour que de tels évènements ne se reproduisent pas à l’avenir.

Sur le même thème

27 mars 2019

Le projet de loi de santé, qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie de transformation du système de santé...

18 mars 2019

Suite à la concertation sur la professionnalisation, la commission FIP de la CPU souhaite préciser...